A l’attention des militant·e·s du mouvement social, préparation d’une action pour un front commun sur la précarité, le logement et la santé !

Après avoir allongé de manière drastique la durée d’affiliation nécessaire pour ouvrir des droits au chômage le 1er novembre dernier, le gouvernement s’apprêtait à faire passer le 1er avril, le 2e volet de sa réforme sur l’assurance chômage qui prévoyait de diminuer les indemnités d’1/2 million de chômeurs·euses et de précaires.

À cet effet, nous avions prévu d’organiser à Toulouse une manifestation le samedi 21 mars, mais l’arrivée soudaine de la pandémie du Covid-19 nous a obligé-es à la reporter à une date ultérieure.

Depuis, le nombre de chômeurs·euses a bondi de 7% en mars. De nombreux secteurs sont à l’arrêt : hôtellerie, restauration, culture, tourisme, … et pour longtemps encore. Ce sont des centaines de milliers de personnes qui, dans les mois qui viennent, vont perdre leur emploi. Si de nombreux·euses salarié·es ont pu bénéficier du chômage partiel, rien n’a été prévu pour des centaines de milliers de chômeurs·euses et de précaires. Nombreux·euses sont celles et ceux qui aujourd’hui n’arrivent plus à se nourrir et à payer leur loyer.

Tout comme la contre-réforme sur les retraites, celle sur l’assurance chômage n’a pas été retirée depuis l’arrivée en métropole du Covid-19. L’entrée en application du 2e volet de la contre-réfome sur l’assurance chômage a seulement été repoussée au 1er septembre 2020. Peu importe la détresse sociale, quoiqu’il arrive, ils gardent le cap !

Face aux attaques incessantes du patronat et des gouvernement successifs contre notre système de Sécurité Sociale (santé, retraites et assurance chômage), nous nous devons de réagir fortement en nous mobilisant. D’autant plus que la crise sanitaire actuelle a irréfutablement démontré la mauvais état dans lequel est notre système de santé.

Il est utile de rappeler que ce système, hérité des luttes de 1946, est pour une très grande partie financé par nos cotisations, partie mutualisée de nos salaires. Et que si nous en avons été dépossédé·es, nous pensons que l’heure est venue de se poser collectivement la question de la ré-appropriation.

Nous avons conscience que la période de sortie du confinement est difficile pour beaucoup d’entre nous et ce d’autant plus que la répression contre toutes les formes de contestation s’intensifie. Cette situation est une occasion rêvée pour ce gouvernement de reprendre la main et de nous réduire au silence.

Nous ne le laisserons pas faire ! Parce qu’il y a urgence à conquérir de nouveaux droits sociaux et collectifs, une mobilisation sur l’assurance chômage, en lien avec celles sur la santé, le logement et toutes les autres luttes (gilets jaunes, …), nous paraît indispensable et ce dès début juin 2020.

Pour organiser une action qui aille dans ce sens, nous vous convions à une réunion de préparation qui se tiendra mardi 26 mai 2020 à 18h30 au local de SUD Mairie, 1 rue Delpech à Toulouse (avec respect des gestes barrière)

Merci de nous prévenir par courriel de votre présence afin d’avoir une vision de qui souhaite venir.

Premiers signataires : Act up Sud-ouest, CIP Midi-Pyrénées, Collectif Oc des luttes contre la précarité, CNT 31, DAL 31,…..

Pour suivre la CNT 31 sur les réseaux sociaux libres et fédérés : Diaspora, Mastodon et XMPP


Article publié le 25 Mai 2020 sur Cnt-f.org