Lille, le 21 août 2019

Depuis 2012, Mohammed Lakel vit en France.

Jardinier de la paroisse du Bienheureux Charles de Foucauld dans le quartier de l’Épeule à Roubaix, membre du bureau du Comité des sans-papiers du Nord, il travaille et s’implique bénévolement au sein de nombreuses associations de la métropole lilloise (le Secours catholique, la Popote, l’Univers…).

Participant aux mobilisations syndicales, étudiantes, pour les droits des femmes, de Nuit Debout, des gilets jaunes et bien sûr des sans-papiers, Mohammed répond présent, avec celles et ceux qui luttent contre la résignation et pour la défense des droits.

Dans ses combats, il a noué de nombreuses amitiés, vivaces et indéfectibles.

Mohammed a construit sa vie ici. Chez lui, c’est ici.

Le 6 août dernier, Mohammed Lakel a été arrêté, au seul motif qu’il était sans-papiers, et placé au centre de rétention de Lesquin. La préfecture de Lille demandait un contrat de travail pour que son dossier soit étudié par la Codrese (la commission départementale chargée du réexamen de la situation des demandeurs étrangers). Celle-ci doit se réunir début septembre et statuer sur son cas, alors qu’un emploi de jardinier à la Ferme du Trichon l’attend désormais à Roubaix.

Face à un mouvement de solidarité massif de ses ami-e-s, de ses camarades, des élu-e-s, des organisations associatives, partidaires, syndicales, des citoyen-ne-s, la préfecture du Nord a répondu par le mépris, la violence, et a expulsé Mohammed vers l’Algérie, le 19 août.

Par notre signature de cet appel, nous demandons :

Appel pour le retour chez lui de Mohammed Lakel l’étude, en septembre, du dossier de Mohammed par la Codrese

Appel pour le retour chez lui de Mohammed Lakel la régularisation de Mohammed

Appel pour le retour chez lui de Mohammed Lakel le retour immédiat de Mohammed

Pour signer cet appel, merci d’envoyer un courriel à [email protected]

Article publié le 21 août 2019


Article publié le 21 Août 2019 sur Solidaires.org