Appel important à soutien ! Suite à l’action violente d’une milice contre l’occupation du projet de Surf Park Samedi 20/07

Une milice est venu, armée de tracteurs avec tonnes à lisiers et de marteaux, piquets et autres objets contondants pour casser du zadiste et détruire le matériel du festival militant que nous organisions samedi 20 Juillet contre le projet de Surf Park  !
Tandis que nous étions présent-e-s pour protéger les terres agricoles d’un projet privé de Surf Park prévu dans quelques mois (dépôt du permis de construire prévu cet automne ) !
Et que dire de la complicité des gendarmes qui ne sont intervenus que lorsque nous avons commencé à
défendre le matériel et les personnes décidées à rester tandis qu’ils nous assuraient en début de matinée qu’ils éviteraient que les agris et miliciens rentrent sur le site nous déloger !
Et que dire du Maire qui soutient encore aujourd’hui l’opération violente menée samedi, qu’il a encouragée précédemment par ses déclarations (un membre du conseil municipal était ainsi présent en soutien aux miliciens) !
Ce n’est plus dans une commune que nous étions, mais au Far West, avec un shérif qui envoi ses miliciens faire le sale boulot pour un privé sous le regard complice des autorités !

Un communiqué de presse relatant les faits de manière complète en les re-contextualisant avec les menaces que nous avions reçu auparavant sera bientôt publié.
Nous ne laisserons pas le fascisme et leur monde mortifère s’installer dans le Pays de Retz, mais pour cela nous avons besoin de vous !

Plus d’informations sur ce qui s’est passé samedi et le projet de Surf Park sur notre blog et notre page facebook : 
https://www.facebook.com/terrescommunesretz/

Au passage, un grand, grand merci pour tout le soutien déjà apporté lors de la délocalisation forcée du
festival sur une des fermes d’un membre du collectif !

En attendant la publication de notre communiqué complet et des actions que nous allons mener très
prochainement (rassemblement pour dénoncer la haine et la milice réactionnaire encouragée par la mairie, prévu samedi 27 Juillet à Saint Père en Retz à 14h30 place de la mairie, on compte sur votre solidarité !) nous vous appelons à relayer massivement cet appel qui tient en plusieurs points :
• De multiples menaces d’occupation ou d’incendie des fermes de deux membres du collectif Terres Communes ont eu lieu durant l’opération de la milice. Connaissant maintenant leur organisation et leur détermination (ou plutôt devrait-on dire bêtise collective à la limite du
fascisme), nous ne pouvons laisser les camarades seuls qui ont déjà subi des menaces de mort.
C’est pourquoi un relais est organisé sur leurs deux fermes pour les soutenir et soutenir les camarades qui étaient prêts à occuper la ZAD qui se sont réfugiés dans une des fermes. La résistance s’organise sur place sous un hangar, merci d’avance de votre soutien ! Contactez-nous à
[email protected] pour nous dire quand vous pouvez venir apporter votre soutien sur la ferme, que ce soit pour une ou plusieurs journées.
• Un des paysans menacés par rapport à sa ferme : Yoann Morice (et qui a déjà reçu une menace de
mort) sera normalement également convoqué par la gendarmerie prochainement avec comme motif retenu :
« occupation illégale d’un terrain ». Il a également été prévenu par une capitaine de gendarmerie que d’autres motifs pourraient être retenus contre lui dont : « rassemblement en bande armée ». Au niveau du préfet, l’ordre est clairement de trouver un bouc émissaire à une lutte collective ! Tout soutien qui lui sera apporté est le bienvenu, mais d’autres convocations peuvent également tomber, c’est pourquoi nous avons commencé à créer un groupe legal team en soutien.
• En parallèle, nous appelons toute personne pouvant témoigner de ce qu’il s’est passé samedi à le faire, et à celles qui le peuvent à porter plainte (des menaces de mort ont été proférés par des miliciens qui faisaient des rondes dans Saint Père en Retz contre l’arrivée de nouveaux manifestant-e-s, au moins une fouille de véhicule de militant-e-s a été effectuée par des miliciens et des véhicules de miliciens bloquaient également des axes ! On vous le dit, c’était le far west à Saint Père en Retz !).
• Si vous craigniez de porter plainte à la gendarmerie, vous pouvez envoyer la plainte en lettre recommandée au procureur de la république et être assisté par un avocat pour la rédiger.

Contactez-nous si vous voulez pour tout ce qui touche aux témoignages anonymes ou non, plaintes,
convocations et éventuelles poursuites sur le mail de la legal team lié à ce samedi 20 : [email protected]

  • Pour maintenir un espace de résistance collectif sur la durée, poursuivre les actions contre le projet de Surf Park et maintenant contre le fascisme qui s’est exprimé à Saint Père en Retz et couvert par l’état et les autorités locales, nous appelons à un soutien également matériel.

Nous aurons besoin de :
• matériel de cuisine/couverts (surtout fourchettes et couteaux)
• vélos + de quoi les réparer
• nourriture
• matos de construction + visserie/clous + outils avec batterie
• cuve à eau
• tout pour le dodo
• pour l’autonomie énergétique
• abris

Enfin, nous ne pouvons pas laisser passer ce qui s’est passé de grave et d’inédit en France (mais pour combien de temps…) ce samedi 20 Juillet 2019 à Saint Père en Retz !
Une manifestation est ainsi prévu ce samedi 27 Juillet contre la vague de haine et de violence privée soutenu par les autorités publiques qui a déferlé sur Saint Père en Retz et qu’il ne faut pas laisser passer.

https://www.facebook.com/events/2358123584270450/

Nous en appellerons également à la démission du maire et du conseil municipal, complice des exactions de la milice dans leur commune (un adjoint au maire ayant déclaré qu’il n’y avait pas d’autre solution et
le maire ne regrettant en rien l’intervention de la milice samedi !)
Concernant la ZAP contre le projet de Surf Park, nous ne lâchons pas le morceau malgré les menaces et agressions ! Il s’agit de notre avenir commun, il s’agit de l’avenir de nos enfants !

Remise au point rapide du contexte :

A l’heure actuelle, la Société « Nouvelle Vague » loue la parcelle à un exploitant agricole qui en a donc la gestion et l’exploitation jusqu’à fin 2019.
L’agriculteur en question est donc en total accord avec ce projet, de plus il a accepté une promesse de terres (au moins le double) de la part de la Mairie en compensation a sa fin de location… Un dessous de table pour montrer le soutien communale au projet et inciter le l’exploitant agricole à ne pas s’opposer au projet. C’est à visage découvert que la coalition s’est créer entre les acteurs publics (Mairie) et privés (Nouvelle Vague).
Nous n’étions donc pas samedi en train d’occuper un terrain agricole et de gêner le travail de l’exploitant mais d’exprimer une opposition à un projet absurde.
Le permis de construire doit être déposé à l’automne, les travaux sont prévus en 2020, allons-nous
attendre la destruction des terres pour résister sur place aux travaux ? Pour nous, ce serait déjà une défaite !
La résistance s’organise sur place pour lutter activement contre ce projet sortis de l’absurde ! Chaque petit coup de main est le bienvenu, nous avons tous du savoir faire, du matériel, du temps ou plus encore à apporter pour protéger notre avenir !
Si vous souhaitez nous apporter du matériel quel qu’il soit, vous pouvez nous contacter sur le blog ou la page Facebook de Terre Communes, vous pouvez aussi nous appeler directement au 0753621720.

Vous pouvez nous rejoindre directement à la Ferme du Pin ou un point information est disponible, vous pouvez bien entendu rester sur place et/ou non loin sur des lieux prévu pour vous accueillir !
En attendant de vous voir arrivez, nous vous disons à bientôt les copains et les copines et on ne lâche rien !


Article publié le 25 Juil 2019 sur Nantes.indymedia.org