Novembre 25, 2016
Par Zone À Défendre
265 visites


Vous savez bien comment vont ces occupations le plupart du temps : les méchants commencent à détruire l’environnement, les gentils interviennent, et à fin les méchants reçoivent un papier les autorisant à démarrer les bulldozers encore une fois. C’est pour ça qu’on a besoin le vous. Que vous veniez. Ici. Pour résister.

« Quelques personnes ont réoccupé la forêt il y a deux mois. Pour les soutenir j’ai décidé de me joindre à eux et j’ai officiellement squatté l’endroit. J’ai changé mon domicile pour la forêt, il y a une boîte aux lettres et tout le reste, et je suis résidant officiel du bois Lejuc. J’espère faire en sorte de rendre la destruction de bois un peu plus difficile à ces bâtards de l’Andra ! » dis Sven Lindstrom, premier squatteur officiel de la forêt. Pour d’évidentes raisons, il a son mot à dire dans cet appel.

« Pour rendre les choses encore plus difficile pour l’Andra, j’ai décidé de faire ma fête d’anniversaire ici, à l’occupation de la forêt. Mon anniversaire est le 13 décembre, et bien sûr la soirée est à thème. Et comme il semblerait qu’on puisse s’attendre à des trouble-fêtes je pense commencer la fête au plus tôt. Venez donc, « bring your own beer » et tous vos amis ! »

Le 1 août, le monstre nucléaire qu’est l’Andra a reçu l’ordre du tribunal d’arrêter le défrichage et la construction des défenses à partir des restes du défunt mur de Berlin, commencées dans autorisations. Aujourd’hui 24 novembre, la branche locale du ministère de l’Environnement a décidé que l’Andra était libre de continuer sans avoir à faire d’étude d’impact environnemental, en obtenant simplement un permis de construction. Deux points alarmants sont que ce permis permettrait la coupe de presque tout le bois et cache la réalité des travaux préparatoires pour CIGEO. Et que l’obtention de ce permis leurs est relativement facile, une histoire de deux jours de paperasses. Donc la prochaine fois qu’ils viennent avec leurs flics et leurs bulldozers : ils viennent pour tuer.

Une nouvelle audience concernant la forêt se tiendra le 15 décembre, et s’il jouent en respectant la loi, ils attendront cette date, peut–être même que le répis tiendra jusqu’en janvier. Mais s’il en decident autrement, l’expulsion peut avoir lieu n’importe quand. Donc, oui ceci est un appel urgent pour préparer ce qui attend toute occupation en fin de compte : une expulsion et tout ce qui s‘en suit.

Pour soutenir Sven, des gens ont mis à disposition de quoi se loger, de la nourriture et des matériaux de construction pour ceux qui voudraient passer ou se balader dans la forêt. Si vous ne pouvez pas venir, vous pouvez envoyer une carte postale à Sven à l‘adresse suivante : Sven Lindstrom, Le Haut Chemin 55290 Mandres-En-Barrois, France.

Info : vmc.camp




Source: