Avril 1, 2020
Par Indymedia Nantes
77 visites


Le sentiment du danger qui menace nos vies augmente, jour aprĂšs jour, heure aprĂšs heure, dans les prisons de l’entitĂ© sioniste du fait de la propagation du coronavirus et de l’évolution de cette pandĂ©mie mondiale qui menace le monde entier. Alors que quotidiennement, nous sommes abreuvĂ©s des mesures prises et des instructions diffusĂ©es Ă  la population par le gouvernement de l’occupant sioniste et par l’ensemble des gouvernements du monde pour endiguer la propagation de l’épidĂ©mie, parallĂšlement nous n’entendons ni ne voyons venir des mesures destinĂ©es Ă  rĂ©pondre Ă  nos prĂ©occupations sĂ©rieuses et lĂ©gitimes face Ă  l’avancĂ©e de cette Ă©pidĂ©mie.

Or si l’épidĂ©mie se propageait dans nos prisons, quelles sont aujourd’hui les mesures concrĂštes et pratiques mises en place humainement par l’administration pĂ©nitentiaire pour remĂ©dier Ă  cette situation ? Nous n’obtenons de la part de cette administration que des paroles creuses, du style : « nous prenons toutes les prĂ©cautions nĂ©cessaires » ; mais en rĂ©alitĂ©, ce n’est que de la poudre aux yeux ! Or cette situation est d’autant plus alarmante que nombreux sont les dĂ©tenus qui souffrent de problĂšmes de santĂ© sĂ©rieux, voire gravissimes pour certains – sans parler de tous ceux qui souffrent de maladies cardiaques, d’hypertension, de diabĂšte ou d’autre maladies chroniques graves.

Nous adressons cet appel au monde entier et Ă  tous ceux qui dĂ©fendent les Droits de l’Homme dans cette urgence humanitaire et sanitaire oĂč nous nous trouvons. Nous rĂ©clamons que soit appliquĂ© ce qui nous reste de nos droits, alors que la maladie menace chaque jour nos vies et qu’aucune mesure concrĂšte ni procĂ©dures ne sont mises en place pour endiguer la propagation de l’épidĂ©mie. C’est bien tout le contraire qui se passe : jour aprĂšs jour, nous sommes exposĂ©s Ă  la nĂ©gligence mĂ©dicale ; nous recevons ainsi nos traitements avec beaucoup de retard. Beaucoup de nos camarades sont dĂ©jĂ  morts ou sont sur la voie de mourir du fait de cette nĂ©gligence mĂ©dicale et sanitaire. Et c’est bien toutes ces pratiques de manquement au soin qui hantent, aujourd’hui d’autant plus, les prisonniers incarcĂ©rĂ©s dans les geĂŽles de l’entitĂ© sioniste.

Tout cela se dĂ©roule au moment mĂȘme oĂč les autoritĂ©s sanitaires sionistes expriment elles-mĂȘmes leur incapacitĂ© Ă  faire face au nombre exponentiel de personnes infectĂ©es par le coronavirus depuis que sa propagation ne fait que progresser. Notre seule voie de salut et notre seul espoir est l’arrĂȘt de la propagation de cette pandĂ©mie et cela passe, notamment, par l’urgence de l’instauration de procĂ©dures de prĂ©vention et d’hygiĂšne, alors qu’aujourd’hui, l’administration pĂ©nitentiaire sioniste ne nous fournit aucun matĂ©riel allant dans ce sens : nous n’avons droit Ă  aucun ustensile stĂ©rilisĂ© et encore moins Ă  des masques et des gants de protection.Cette administration s’en tient Ă  des procĂ©dures formelles qui se transforment le plus souvent en menaces au lieu de faire des tests de dĂ©pistages ou de prendre des mesures strictes de prĂ©vention.

Rien de tout cela ! Chacun sait que le seul contact que nous avons avec le monde extĂ©rieur passe uniquement par nos geĂŽliers qui ne prennent aucune prĂ©caution pour Ă©viter de nous contaminer par le coronavirus, lorsqu’ils entrent en contact avec nous. Alors que de leur cĂŽtĂ©, pour ce qui les concerne, ils sont attentifs Ă  garder les distances rĂ©glementaires et Ă  se procurer les traitements nĂ©cessaires pour se faire soigner. Nous tenons pour responsables de cette situation actuelle alarmante l’administration pĂ©nitentiaire, le gouvernement de l’occupation sioniste, tous ceux qui resteront silencieux face Ă  cette situation et notamment tous ceux qui sont censĂ©s dĂ©fendre les Droits de l’Homme. A tous les Hommes libres du monde entier, nous dĂ©clarons : « Ne nous laissez pas mourir sur nos lits de prisonniers, alors que l’épidĂ©mie se propage et que personne ne rĂ©agit pour nous protĂ©ger et Ă©viter que nous pĂ©rissions. Irez-vous jusqu’à nous demander de nous mutiner, comme l’a fait un certain nombre de prisonniers dans plusieurs pays du monde pour que nous soyons tuĂ©s par balle avant de l’ĂȘtre par le coronavirus ? Â».

Nous lançons ce cri d’alarme au monde entier vu l’urgence de notre situation. Et pour donner Ă  voir le mauvais Ă©tat de santĂ© des prisonniers dĂ©tenus dans les prisons de l’occupation sioniste, nous allons aussi vous prĂ©senter ici un bref topo de quelques-uns de ces malades. PrĂ©cisons, cependant, que naturellement le nombre des malades incarcĂ©rĂ©s est bien supĂ©rieur aux seuls cas que nous mentionnons ici.

Voici donc quelques noms de prisonniers malades :


1. MOATASIM RADDAD : cancer de l’intestin et immunitĂ© trĂšs affaiblie
2. KHALED AL-SHAWISH : paralysĂ© ; urine par une poche externe ; souffre d’un cholestĂ©rol trĂšs Ă©levĂ© ; allergies dans le sang
3. MANSOUR MOUQUADI : paralysĂ© ; estomac en plastique ; urine Ă  travers une poche externe
4. KAMAL ABU WAER : cancer de la gorge et difficultĂ©s respiratoires
5. AHMED SAADAH : accident vasculaire cĂ©rĂ©bral
6. WALID DAQQA : diverses maladies ; infection du sang, difficultĂ©s respiratoires, cancer traitĂ© en chimiothĂ©rapie
7. SAADI ALGHARABLY : infection aiguĂ« de la prostate, hypertension, diabĂšte et plusieurs maladies liĂ©es au vieillissement
8. ZAAMIL CHALOUF : sĂ©rieux trouble des fonctions cardiaques : son cƓur fonctionne grĂące Ă  un pacemaker ; difficultĂ©s respiratoires
9. MIQQDAD AL-HAYED : lĂ©sion dans l’hĂ©misphĂšre gauche du cerveau ; difficultĂ©s respiratoires et maladies du systĂšme digestif
10. KHALIL MUSLIM BURAQAA : anomalies respiratoires et pulmonaires
11. ALAA IBRAHIM ALI : souffrant de tuberculose ; problĂšmes respiratoires et digestifs
12. AYMAN HASSAN AL-KURD : paralysie de la partie infĂ©rieure du corps et trouble du systĂšme nerveux et digestif
13. SALEH DAWOUD : souffre d’épilepsie et de problĂšmes respiratoires
14. MUHAMMED JABR AL-HOROUB : hĂ©patite grave Ă  la suite de nĂ©gligences mĂ©dicales
15. RAED AL-HOTARY : problĂšmes respiratoires, migraines et goutte
16. HAMZA AL KALOUTI : goutte ; infections intestinales et essoufflements
17. IBRAHIM ISSA ABEDA : maladie nerveuse et goutte
18. AZZEDDIN KARAJE : respiration artificielle
19. MUTAWAKIL RADWAN : caillots dans le sang ; problĂšmes respiratoires
20. OUSSAMA ABU AL-ASSAL : anomalies du systĂšme respiratoire et crises cardiaques rĂ©currentes
21. KHALIL ABU NIMEH : problĂšmes respiratoires
22. FAWAZ BAARA : tumeur cĂ©rĂ©brale et Ă©vanouissements rĂ©currents
23. MAHMOUD ABU KHARABESH : crises respiratoires 
24. FOUAD AL-SHOBAKI : maladies liĂ©es au vieillissement
25. ABDEL MOEZ AL-JAABA : accident vasculaire cĂ©rĂ©bral et cholestĂ©rol
26. NASRI ASSI : problĂšme de thyroĂŻde
27. MAHMOUD AL-TANANI : diabĂšte, hypertension artĂ©rielle, cholestĂ©rol, problĂšmes rĂ©naux et autres maladies
28. AHMED OBAID : caillots dans les jambes ; hypertension artĂ©rielle et cholestĂ©rol
29. MWAFAK AL-AROUQ : cancer de l’intestin
30. IBRAHIM ABUMAKH : leucĂ©mie
31. MUSSA SOUFAN : pneumonie
32. ISRAA JAABEES : brĂ»lures sur tout le corps et amputations des doigts
33. YOUSSED ISKAF : problĂšmes cardiaques
34. NABIL HARB : intestins en plastique
35. YOURY AL-MASRY: inflammation des glandes

https://secoursrouge.org/palestine-appel-des-prisonniers-palestiniens/




Source: Nantes.indymedia.org