Juillet 19, 2022
Par ACRIMED
272 visites

Acrimed, aux cĂŽtĂ©s d’autres organisations, est cosignataire de ce texte.

Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste.

Julian Assange a fondĂ© WikiLeaks en 2006 pour permettre Ă  des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intĂ©rĂȘt public. C’est ainsi qu’en 2010, grĂące Ă  la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait Ɠuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armĂ©e amĂ©ricaine en Irak et en Afghanistan.

Les mĂ©dias du monde entier ont utilisĂ© ces informations. Certains se sont mĂȘme associĂ©s Ă  WikiLeaks.

Les journalistes français et leurs hiĂ©rarchies sont ici interpellĂ©s puisque trop de grands mĂ©dias font preuve d’un silence suspect face au sort de Julian Assange.

Celui-ci est persĂ©cutĂ© par les États-Unis depuis douze ans, avec l’aide de leur alliĂ© britannique. Poursuivi, harcelĂ©, sali dans son honneur, il a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© privĂ© de libertĂ© pendant plus de onze ans au Royaume-Uni (une annĂ©e en rĂ©sidence surveillĂ©e avec un bracelet Ă©lectronique, sept ans rĂ©fugiĂ© politique dans les locaux exigus de l’ambassade d’Équateur Ă  Londres et depuis trois ans dans la prison de haute sĂ©curitĂ© de Belmarsh).

Julian Assange risque d’ĂȘtre extradĂ© vers les États-Unis qui le poursuivent pour « espionnage Â». LĂ -bas, il encourt jusqu’à 175 ans de prison !

Depuis des années, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) avec ses 190 affiliées représentant quelques 600 000 adhérents des médias dans 150 pays et les syndicats nationaux ont plaidé sa cause sans relùche.

Depuis des années, des collectifs, des organisations, des médias, des personnalités alertent sur la persécution dont est victime Julian Assange et demandent sa libération.

Plusieurs appels ont Ă©tĂ© lancĂ©s. RĂ©cemment, l’Appel de GenĂšve a rĂ©uni journalistes, rĂ©dacteurs en chef et directeurs, Ă©diteurs et mĂ©dias (Club suisse de la presse, 22 juin 2022).

Le 3 juillet, Ă  la suite d’un rassemblement place de la RĂ©publique Ă  Paris soutenu par une vingtaine d’organisations et de mĂ©dias – Ă  l’occasion du 51e anniversaire de Julian Assange –, un comitĂ© de soutien français est crĂ©Ă© et un nouvel appel est lancĂ©.

Cet Appel de Paris demande :

- que Julian Assange soit libĂ©rĂ©, protĂ©gĂ©, rĂ©habilitĂ©, rendu dans tous ses droits personnels et professionnels et indemnisĂ© ;

- que le gouvernement français lui accorde l’asile politique.

Julian Assange est nommĂ© [1] en 2022 pour le prix des droits de l’Homme VĂĄclav Havel du Conseil de l’Europe qui, chaque annĂ©e, rĂ©compense une personne, organisation non gouvernementale ou institution Ɠuvrant Ă  la dĂ©fense des droits de l’Homme. C’est dĂ©jĂ  une reconnaissance essentielle pour ce prisonnier politique victime de la raison d’État de Washington.

S’il Ă©tait extradĂ© vers les États-Unis, quelle personne au monde (journaliste, lanceur d’alerte, etc.) oserait encore informer sur des dossiers gĂȘnants pour l’administration amĂ©ricaine ?

Julian Assange doit ĂȘtre libĂ©rĂ©.

La France doit lui accorder l’asile.

Paris, le 18 juillet 2022

Signataires : Acrimed ; Alertes.me ; Anticor ; Assange, l’ultime combat ; Attac France ; Au poste ; Blast, le souffle de l’info ; Le Canard rĂ©fractaire ; Convergence nationale des collectifs de dĂ©fense et dĂ©veloppement des services publics ; Élucid mĂ©dia ; FĂ©dĂ©ration internationale des journalistes (FIJ) ; FĂ©dĂ©ration internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) ; Le Grand Soir ; LĂ -bas si j’y suis ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Maison des lanceurs d’alerte ; Les Mutins de PangĂ©e ; Rencontres annuelles des lanceurs d’alerte ; Robin des lois ; Syndicat national des journalistes (SNJ) ; Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) ; Terre et LibertĂ© pour Arauco ; Toute la France avec Assange – Unity4JFrance.

Acrimed est une association qui tient à son indépendance.
Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhĂ©rant Ă  l’association.




Source: Acrimed.org