Compte rendu 2 sur Nanterre

Des pratiques se sont perdues et des difficultés apparaissent malgré la motivation d’un noyau assez large de militants organisés et d’étudiants non organisés (au sens non encartés) qui dans l’ensemble apprennent et s’efforcent de mettre leurs dissensions de coté. L’analyse qui consiste à dire “le seul problème est les organisations” est complètement réducteur et erroné en ce qui concerne Nanterre surtout quand on sait le travail qu’elles font (comité de lutte indépendant compris).

De très nombreux tours de TD et amphis ont lieu, des barbecues, des jonctions se font avec les travailleurs (notamment par le boulot de la commission travail), auxquels participent l’ensemble des organisés et des non organisés et jeudi dernier a eu lieu un débrayage à plus de 200 (même dans le resto U) dans l’ensemble de la fac avant le départ groupé en manif à 300. En fait l’UNEF majo se la joue plutot discrète sauf dans la commission tract mais c’est au mouvement d’instaurer son contrôle (c’est possible, parole d’ancien) d’ailleurs elle s’est à peine opposée à l’appel ci dessus qui nous sert pourtant de tract. Certes le nombre de groupes politiques présents sur la fac est une difficulté pour l’unité mais elle peut être surmontée (et l’est déjà en grande partie) et devient une force.

Cependant une grosse lacune perdure en ce qui concerne l’AG (400 personnes), elle ressemble en effet à un meeting car certains ne veulent pas qu’elle dure (limitation de temps ce qui empêche des réponses), les nombreuses orga, militants présents exposent leurs points de vus en effet (anars compris) pas toujours productifs ni en étant en phase avec l’action locale. (Voir propositions concrètes)

Par ailleurs à la dernière AG la seule guerre de chapelle apparente fut celle d’un ou deux individus à l’encontre de l’UNEF malheureusement sans apports sérieux pour les dépasser politiquement et dans l’action.

Ainsi le débat a été diffus, des choses ont été votés sans avoir eu l’impression d’être débattues, les actions et l’organisation locale a en effet été diluée de fait au profit des “dates nationales” déjà fixées que tout le monde connait et donc finalement de l’UNEF… Finalement le dernier appel et la plateforme est la seule chose qui nous a fait dépasser les centrales syndicales.

Voici des propositions concrètes pour améliorer le fonctionnement de l’AG (qui ont été proposées en interne du comité de mobilisation) :

- Élire la tribune, membre par membre, après présentation d’une minute de chacun et son rôle à la tribune (prise de CR, temps de parole, inscription, note des propositions, 2 conteurs pour votes). PS : l’idéal étant des non encartés ou des membres de chaques orgas.

- Voter l’ordre du jour précis avec possibilité de l’amender au début, (ex : rappel sur la loi 15 min, débat sur l’appel et la plateforme 30 min, Bilan des commissions et leurs propositions d’actions 15 mins, modalités d’actions sur la fac 30 mins, Prochaines manifs nationale 15 min). Chaque temps est un tour de parole différent. Il peut être donc choisi qu’une AG ne discute que des modalités d’actions ou seulement de la plateforme commune selon l’avancée du mouvement ce qui évite qu’elles ne durent 5 heures… Même si on devrait peut-être s’y lancer parfois.

- Chaque point de l’ordre du jour donne lieu à un ou plusieurs votes ce qui permet de ne pas mettre l’ensemble des votes à la fin et de partir en action !

- Le temps de parole est définit au début de l’AG ou en début de chaque point, il ne peut être modifié sans vote.

- Chaque intervenant doit annoncer le groupe auquel il adhère ce qui permet de connaitre et limiter le nombre d’intervenants par organisations… Mais aussi de le situer politiquement.

- Le comité de mobilisation doit mieux s’organiser pour préparer l’AG et annoncer les actions RDVs des commissions. Chaque commission doit préparer un petit bilan de son travail.

- Chaque orgas, tendances du mouvement et des non encartés doivent s’investir dans les commissions (notamment tract) pour s’assurer qu’elles respectent les décisions collectives de l’AG. On ne peut pas en vouloir aux autres si l’on est soit même absent.

- Au moment du vote si il y a nécessité de rappeler les propositions contradictoires un tour de parole Pour et Contre peut s’ouvrir de 1min chacun.

- En fin d’AG ou de points lorsqu’une action ou une commission est votée un responsable centralise sur une feuille les contacts des participants (ex : pour le barrage filtrant ou le blocage les gens s’inscrivent sur une feuille par bâtiment ou pour l’organisation des AG d’UFR, etc).

- Que la priorité soit donnée à la mobilisation et aux RDVs sur la fac, tant qu’elle n’est pas en grève massivement et à notre plateforme commune (qui est loin d’être finie).

- Ces propositions se proposent d’être discutées, amendées et votées d’abord en comité de mob !

Propositions faites par l’ARENE (Association des résidents de Nanterre)* et des étudiants non encartés de la cité U.

*https://www.facebook.com/ARENE-Association-des-R%C3%A9sidEnts-de-NanterRE-124077270967789/?fref=ts