Les Associations de Parents d’Éleves du Cours Julien et des Bergers, soutenues par les parents et autres APE, le Collectif du 5 novembre, et syndicats professionnels, appellent les médias et la population du quartier à se réunir avec eux le lundi 19 novembre et le mardi 20 novembre à 8 heures devant le local du 41 Cours Lieutaud, déclaré insalubre et jouxtant leur école.

Elles invitent la Mairie à profiter de leur présence pour diligenter une expertise fiable et transparente, dans l’immédiat !

« Notre école est située au 119 rue d’Aubagne et a également une entrée sur le Cours Julien. La façade arrière et toute la cour de récréation repose sur un local municipal ayant l’air désaffecté. Ce local, au 41 Cours Lieutaud, a déjà été déclaré insalubre en 2012 suite à un affaissement du sol de la cour. Personne ne connait les travaux qui y ont été faits.

Depuis jeudi 8 novembre (3 jours après la catastrophe des 63-65 rue d’Aubagne), force de nombreux échanges de mails et d’un Conseil d’École au milieu, nous tentons d’obtenir de la Mairie le rapport de ces travaux et surtout UNE EXPERTISE FIABLE, en présence de la directrice de l’école et de membres de l’APE ! La Mairie tente de botter en touche et pense nous rassurer en envoyant d’abord lundi dernier, sans prévenir et dans l’heure suivant mon mail, un ingénieur qui n’est même pas allé voir le local et rend ses conclusions en 4 lignes dans un mail réponse à sa hiérarchie, Madame Casanova.

Notre école héberge deux sections de maternelles des Bergers. Leurs maîtresses refusent depuis mardi d’accueillir les enfants sur ce site. Elles y sont pourtant contraintes par leur hiérarchie et sont en arrêt maladie actuellement.

Vendredi dernier, pendant que le 66 Cours Julien (soit à 30m de notre école) perdait un bout de mur, le même ingénieur revient visiter le local avec un expert, mais toujours sans prévenir. C’est clair, ils ne veulent aucun témoin. Par miracle, samedi matin, je découvre que le local est en fait loué. Le locataire m’a laissé entrer et filmer, les images justifient vraiment notre inquiétude ! »