À l’instar de nombreux autres secteurs et professions, des personnels des bibliothèques (titulaires, contractuel·les, vacataires, précaires, étudiant·es) partout en France ont exprimé leur opposition à ce projet de loi profondément inégalitaire qui bouleverse notre système de retraite, hérité des luttes passées et fondé sur la répartition intergénérationnelle directe et la solidarité (cf. ​ https://appeldesbibliotheques.frama.site​ ).

Les dernières annonces, par lesquelles le gouvernement prétend revenir sur la question de l’âge pivot sans même le retirer entièrement, confirment qu’aucune négociation n’est envisageable autour de ce projet de loi qui diminuerait mécaniquement le montant des retraites. Pour nous, personnels des bibliothèques attachés aux valeurs solidaires, la seule réforme envisageable devrait, au contraire, améliorer le système existant sur une base de justice sociale.

Cette réforme suit d’autres réformes qui cassent notre modèle social et est annonciatrice de beaucoup d’autres régressions. C’est pourquoi le moment est décisif. Il est urgent de se mobiliser non seulement contre la réforme des retraites mais aussi contre le projet de société dans lequel elle s’inscrit.

C’est pourquoi nous, personnels des bibliothèques d’Île-de-France (BnF, Bpi, bibliothèques universitaires, bibliothèques des grands établissements, bibliothèques de lecture publique, bibliothèques territoriales…), réunis en assemblée générale ce mardi 14 janvier 2020​ ,

● réaffirmons notre volonté de maintenir et amplifier la mobilisation jusqu’au retrait

complet du projet de loi en généralisant la grève reconductible ;

● proposons à nos collègues des bibliothèques de France la constitution d’une

coordination nationale des bibliothèques appelée à centraliser et à relayer les

propositions provenant de coordinations locales ou régionales ;

● invitons nos collègues des bibliothèques de France à participer aux mobilisations

(grèves et manifestations) interprofessionnelles nationales et de soutien aux secteurs

en lutte depuis le 5 décembre ;

● appelons nos collègues à organiser et participer à des actions dans nos secteurs, sur

tout le territoire (comme par exemple lors des cérémonie des voeux, de la Nuit de la

Lecture, etc.).


Article publié le 18 Jan 2020 sur Paris-luttes.info