Les Sans-Papiers et migrantEs ont Ă©tĂ© en premiĂšre ligne pendant la crise, exploitĂ©Es dans les pires des conditions dans des secteurs qui ont continuĂ© Ă  tourner (nettoyage, livraison, bĂątiment, service Ă  la personne, restauration mĂȘme des Ă©tudiants..) ou perdant leur emploi sans chĂŽmage partiel, retenuEs dans les CRA, vivant Ă  la rue ou hĂ©bergĂ©Es dans des hĂ©bergements souvent prĂ©caires et insalubres.

Le refus du pouvoir de rĂ©gulariser touTes les Sans-Papiers pour leur donner accĂšs aux droits et conditions permettant de lutter contre la propagation du virus, de fermer les Centres de rĂ©tention et de rĂ©quisitionner bĂątiments et logements vides pour loger touTEs les sans-abris et mal-logĂ©Es a mis en Ă©vidence l’hypocrisie de ses discours « sanitaires Â».

Avec sa volontĂ© d’ignorer leur contribution au travail qui a permis pendant cette pĂ©riode de crise sanitaire et permet tous les jours Ă  ce pays de fonctionner, il laisse volontairement les sans-papiers exploitĂ©-es, sans droits, dans une situation d’inĂ©galitĂ© et d’injustice totale.

La crise a pourtant montrĂ© que ces mesures de justice et d’égalitĂ© Ă©taient aussi des mesures indispensables pour construire une sociĂ©tĂ© plus solidaire et plus sĂ»re y compris sur le plan sanitaire.

Le 30 mai et le 20 juin Ă  Paris, et dans plus d’une dizaine d’autre villes , des milliers de Sans-Papiers ont Ă©tĂ© en premiĂšre ligne de la lutte contre les atteintes aux libertĂ©s au nom de « l’urgence sanitaire Â». Ils et elles ont bravĂ© l’interdiction de manifester aux cĂŽtĂ©s de soutiens pour demander leur rĂ©gularisation.

Mais aucune rĂ©ponse n’est venue. Alors si le pouvoir n’entend pas, il faut crier plus fort ! C’est pour cette raison que nous appelons se rassembler plus nombreuses et plus nombreux le 15 juillet au Square Charles De Gaulle sortie de mĂ©tro capitole Ă  partir de 18:00.

Pour la régularisation de touTEs les Sans-Papiers et MigrantEs, le logement pour touTes et la fermeture des CRA.



Pour l’égalitĂ© des droits et la fin des discriminations ! Pour la libertĂ© !

Collectif des sans-papiers 31 et le collectif de défense des étudiants sans papiers Toulouse .

soutenu par :

Solidaires 31 (LDH, La Cimade, RESF 31), cercle des voisins, NPA, rĂ©volution permanente, les jeunes insoumis.Es, Union des Ă©tudiants et Ă©tudiantes des Toulouse UET, DAL 31, collectif Toulouse Anti CRA, La CRÉA , La Perm 31, UCL, La Case de SantĂ©,ComitĂ© VĂ©ritĂ© et Justice 31, Collectif Etrangers-E-S Malades 31, RETSER, BDS, Survie 31.




Source: Iaata.info