Janvier 16, 2022
Par Expansive
273 visites

À la faveur de la crise du COVID-19, le capitalisme opère une nouvelle mutation dont nous voyons se dessiner les contours : big Data, biotechs et technologies de ruptures. La foi dans l’innovation et la convergence des nouvelles technologies – pour sortir des errements de la précédente révolution industrielle – sera la colonne vertébrale de la transition écologique.

Décarbonner l’agriculture ? Vous prendrez bien un peu de drones pour surveiller les cultures, de tracteurs intelligents et autonomes, d’agriculture de précision pour continuer l’utilisation des pesticides, de robots capables d’arracher les mauvaises herbes… La question écologique est l’objet d’une lutte dans laquelle les multinationales de l’agro-industrie se sont engagées avec le soutien des gouvernants, trop content de relancer l’économie à grands coups d’investissements écologiques. Le monde qu’ils dessinent est aussi effrayant que cynique. Tout en promouvant la mort depuis soixante dix ans par la production toujours croissante d’herbicide, insecticides ou fongicides partout sur la planète, ces mêmes entreprises se targuent d’œuvrer pour la santé humaine et végétale en nous faisant la promesse d’une “science for a better life.”

Pourtant, c’est chaque jour que nous assistons à la sixième extinction de masse des êtres vivants, que nous constatons que 80% des rivières sont polluées, que les sols sont épuisés de manière critiques, que les sécheresses, cyclones et inondations disputent l’actualité du désastre aux marées noires, accidents nucléaires et autres explosions de dépôt et d’usines d’engrais. Sans que le modèle actuel change radicalement.

Parce que nous n’attendrons pas sagement que la terre soit complètement ravagée, que nous ne pouvons croire aux promesses de l’industrie qui a œuvré à ce ravage, parce que ce complexe agro-industriel place ses billes pour un futur encore et toujours avec eux, nous pensons que c’est le moment de s’attaquer à lui.

Nous appelons à une campagne d’actions décentralisées, d’ici au 5 Mars, pour en finir avec une des plus fameuses d’entre elle, Bayer-Monsanto. Nous appelons à désarmer cette entreprise sans oublier les autres acteurs de cette transition prétendument écologique.

Montrons leur que nous ne voulons pas de leur industrie, ni ici ni ailleurs.

L’appel à une campagne d’actions décentralisées contre Bayer-Monsanto

La carte et le descriptif des infrastructures de Bayer-Monsanto en France

Le descriptif des infrastructures



La carte




Source: Expansive.info