Appel à un cortège autonome pour la manif du 5 décembre

Marseille, capitale de la précarité : des boulots de merde à gogo, à donf de chômage, de la débrouille obligatoire, des punaises de lit qui font la fête, sans oublier des logements insalubres pour tou.te.s… Voici, à peu de choses près, à quoi ressemble la réalité locale. Bref un constat accablant connu et subi par tou.te.s les habitant.e.s.

Au niveau national, même embrouille, toutes les lois (travail, chômage, retraite) et réformes nous conduisent droit vers la précarisation générale. Le gouvernement marche à la solde du capital et des politiques néo-libérales. Le MEDEF (syndicat du patronat) est la seule organisation à ne pas se plaindre depuis plusieurs décennies.

A l’international la logique est identique au détriment des exploité.e.s du monde entier. Les habitant.e.s des quatre continents se soulèvent contre le néolibéralisme et l’autoritarisme.

De Bagdad à Santiago, de Beyrouth à Hong-Kong, d’Alger à Bogota, de Téhéran à Port au Prince, ça sent bon la révolte ! Les luttes se font échos, se répondent et s’alimentent et ce malgré une violente répression ( assassinats, tortures, viols,mutilations… )

Appel à un cortège autonome, vivant et dynamique, déter et imaginatif, pour se retrouver, s’organiser et partir à l’action.

RDV à 10h13 minutes et 12 secondes le 5 décembre sur la Canebière devant le cinéma Les variétés.


Article publié le 02 Déc 2019 sur Mars-infos.org