Février 28, 2017
Par Le Pressoir
27 visites


Aux réfractaires à la résignation, vies indomptables et esprits réceptifs. Aux personnes, groupes, réseaux et organisations en lutte, envers et contre tout. Nous voulons nous rencontrer : rdv au Royal OQP, 13 rue Boussairolles, quartier Gare, le 1er mars à 19h.

Tout le monde le sait, c’est un ras-le-bol général face à la misère sociale, face aux régimes liberticides, bref face à l’état et au capitalisme. A nous de nous donner les moyens d’une lutte prolongée. Une lutte de classe, une lutte contre le racisme, une lutte contre les états et l’autoritarisme, malgré les tièdes qui voudraient appeler au calme.

La violence d’état s’abat de tout son racisme sur les plus exploitées. Face à une situation sociale qui va de pire en pire, la répression physique ou administrative s’impose comme une nouvelle norme. De nouvelles lois étendent un peu plus le droit de tuer, de torturer, d’enfermer, de mutiler les pauvres, les immigrés, les « asociaux ».

Nous organiser sans rien attendre du haut, créer des systèmes autogérés, non hiérarchiques partant de nos besoins au quotidien : dans nos quartiers, sur nos espaces de vie et de travail.

Les luttes sociales, les autonomies individuelles et collectives n’ont rien à gagner dans un cirque électoral. Participer à la mascarade empêche de penser et vivre un changement de société. Plus personne ne croit aux promesses des politiciens. Pour nous, la seule voie à suivre est celle du développement des luttes, des autonomies et de leurs convergences, loin des isoloirs.

Les politiciens et les rentiers seront toujours en proie à des perturbateurs et perturbatrices mal intentionné-es… Quand la société obtient n’importe quelle forme d’existence indépendante, le pouvoir devient plus prudent et minimise ses attaques. Ce qui pourrait anéantir le pouvoir (et pas le prendre) c’est une société ravivée, organisée et ingouvernable. De tels moments arrivent parfois ; souvent, nous ne les attendrons pas dans l’impatience, nous voulons simplement contribuer à leurs avènements.

Nous voulons nous rencontrer : RDV au Royal OQP le 1er mars à 19h

Ps : Nous recherchons des complices pour réaliser des projets subversifs avec intention de communaliser le monde, former des réseaux d’aide mutuelle et des amitiés et relations basées sur des valeurs, de la confiance et du courage (face à l’ennemi et face aux critiques ou conflits entre compagnons/compagnonnes), du respect face à la différence et à l’hétérogénéité des luttes et des pratiques, de la bienveillance, des soins, de la chaleur humaine.

L’amitié est révolutionnaire.




Source: