Nos alertes ont finalement été reprises par les antifas des Hauts Cantons du 34 [8], puis via une mise en ligne de la Horde, brièvement évoquées dans la presse régionale. Mais les stages de la succursale commerciale « Prenons le maquis » d’Égalité & Réconciliation se poursuivent, à un rythme mensuel, sans problèmes puisqu’ils sont hébergés dans un domaine privé. E&R [9] se sent tellement à l’aise à Amélie-les-Bains-Palalda qu’ils ont érigé une croix monumentale au sommet du Roc Saint-Sauveur (San Salvador), sous les vivas d’ultras catholiques

Appel à tous-toutes les antifascistes contre « l’Université d’été » d’Égalité & Réconciliation

Le silence assourdissant des élus locaux et des représentants de la République face à cette installation religieuse ostentatoire démontre à nouveau combien la posture de « victime du système » d’E&R [10] n’est qu’une grossière manipulation : Soral l’a d’ailleurs apprise des Le Pen et elle est commune à toutes les droites extrêmes.

Une nouvelle étape est aujourd’hui franchie avec l’annonce de la tenue de l’Université d’été 2019 d’Égalité & Réconciliation [11] dans ce mas de Marc Faisans à Amélie-les-Bains, du 25 au 31 août. Les formateurs en seraient Alain Soral [12] lui-même, Lucien Cerise [13], l’avocat Damien Viguier [14] et Youssef Hindi [15] .

La position du CVA-66 est sans ambiguïté : Égalité & Réconciliation, ni ici, ni ailleurs.

Nous serons donc présents dès l’après-midi du 24 août aux très rares points d’accès du mas de la Griffe. Et nous invitons tous les antifascistes : individus, militantEs, organisations, à une présence massive et ferme contre cette pseudo-université d’E&R [16]

CVA 66

Perpignan le 9 juillet 2019

[email protected]


Article publié le 04 Août 2019 sur Lepressoir-info.org