Samedi 16 mars, lors de l’acte XVIII des gilets jaunes à Paris, une voiture de police a foncé sur un groupe de manifestants, blessant l’un d’eux, rue de la Lune, en fin d’après-midi. Un témoin raconte la scène et lance un appel à témoignage.

Après que le Fouquets ait brûlé, les policiers ont commencé à nous pousser vers le bas des champs Élysées. Anticipant la nasse, j’arrivais à m’extraire des champs avec un groupe de gilets jaunes et à rejoindre le boulevard Haussmann (plusieurs centaines, nous étions d’ailleurs suivis par un hélicoptère).

Au départ pas un seul policier à l’horizon. Puis tout d’un coup ils ont surgi de plusieurs endroits (je ne sais pas où j’étais exactement à ce moment, n’étant pas de Paris). Tout ce que je sais en revanche, c’est que, sous la pression policière, nous nous sommes séparés en petits groupes et nous sommes mis à courir pour prendre la fuite. Le mien s’est retrouvé rue de la Lune.

Alors que nous empruntions la rue, une voiture de police a surgi face à nous (un Citroën Berlingo II). Elle a d’abord marqué un temps d’arrêt puis a accéléré et a foncé délibérément dans le groupe. Les manifestants se sont jetés sur le trottoir (je ne suis passé qu’à quelques dizaines de centimètres de la voiture) mais l’un d’entre nous n’a pu l’éviter et s’est fait percuté. Il ne bougeait plus, des gens se sont rassemblés autour de lui tandis que la voiture de police a pris la fuite.

Une voiture de police de type Citroën Berlingo

Moi j’ai couru pour en informer un journaliste qui m’a répondu qu’il ne prenait pas en photo ces choses là (j’imagine qu’il aurait été davantage intéressé par une Porsche qui brûle…), puis sous le choc, je me suis enfui terrifié de ce que je venais de voir.

Je n’ai donc aucune nouvelle de la victime. Cette tentative d’homicide a eu lieu au niveau de l’église Notre-Dame de Bonne Nouvelle. J’ai réussi à retrouver un témoin indirect sur Twitter qui est arrivé après et a vu le blessé mais je n’ai pas d’autres témoignages directs que le mien. C’est dommage car l’un des manifestants avait eu le temps de relever l’immatriculation du véhicule.

Ce témoignage a été publié dimanche soir sur Twitter. Depuis 6 témoins confirment avoir vu la scène de près ou de loin.

Tous les témoignages sont bienvenus, par mail : lamariposa@tutamail.com


Témoignage d’une autre personne :

J’ai vécu une partie de la scène. Ou plutôt la fin de celle-ci. J’ai été confronté à la voiture de flics au moment où elle tourne à gauche rue Poissonnière depuis Rue de la Lune. A fond. Elle accélère et manque de renverser tous les manifestants se trouvant là. J’ai cru a une tentative d’homicide mais c’est en fait à la panique et à une fuite des flics que j’avais à faire. J’entends un homme crier « ils ont écrasé un mec !! ».

Etant à vélo, je tente de les suivre, en vain. Je suis seulement à peu près sur qu’il prennent à droite Rue de Cléry puis disparaissent.

C’était effectivement un véhicule de type Citroen Berlingo qui à fichu une frousse folle à de nombreuses personnes.