Septembre 3, 2022
Par Manif Est
225 visites

L’Augustine, sous sa forme actuelle, est encore jeune : elle a été reprise il y a ans un et demi. Contrairement à la BZL (la maison de Résistance) elle n’a pas encore eu le temps de se constituer un réseau important de soutien financiers. Or il faut encore terminer de la racheter et de la rénover, continuer d’y installer des activités, payer les factures.. On a besoin de vous et ça se passe ici : https://www.helloasso.com/associations/l-augustine

Des lieux pour durer

L’Augustine est née de l’envie d’avoir un lieu complémentaire avec BZL (la Maison de Résistance à la poubelle nucléaire). Un lieu moins centré sur l’accueil permanent, et davantage sur les activités de long terme. Nous sommes convaincu·e·s que ces deux dimensions sont aussi nécessaires l’une que l’autre à la lutte contre Cigéo : nous avons besoin des deux pour durer dans le temps.

C’est sur ce projet que l’Augustine a été reprise en janvier 2021 : reprise, mais pas encore rachetée. Stabiliser la situation de la maison va demander de trouver plusieurs dizaines de milliers d’euros (pour des rachats de parts et des travaux de structure). À quoi il faut ajouter de plus petites dépenses : chantiers à droite à gauche, factures et vie quotidienne.

On a plusieurs pistes pour financer tout ça : des subventions, des soirées de soutien… Mais on doit aussi compter sur le réseau de lutte et d’amitiés qui nous entoure. C’est vital. C’est pourquoi on lance cette année encore une campagne d’adhésion avec des cotisations mensuelles

Pourquoi des cotisations mensuelles ? Ca nous permet de voir venir, d’être toujours sûrs de payer les factures en étalant les rentrées d’argent sur l’année. Même 5€ par mois, c’est précieux pour nous !

Bien sûr, il est aussi tout à fait possible de faire un don ponctuel en cliquant ici. Mais ne tardez pas : cette campagne de don sera ouverte seulement jusqu’au 31 octobre !!

PNG - 984.8 ko

Réalisations passées

On ne peut pas vous demander de l’argent sans vous dire ce qu’on en fait !

Côté travaux de structure. Au cours de l’année passée, l’Augustine a réalisé un certain nombre de travaux urgents : la réparation de quelques fuites du toit, la réfection de deux mezzanines, et l’isolation des planchers par la cave.

Côté activités régulières. La maison accueille chaque jeudi (de 18h à 20h) une distribution de légumes à prix libres. Et le même jour (de 18h à 23h) un bar associatif (ouvert aux adhérent·e·s), qui devient peu à peu un rdv incontournable pour le village. Les Semeuses ont bâti un nouveau local dans la grange (pour du stockage hors-gel). Un four à pain a été construit, et le fournil est en construction : les premières fournées de pain devraient arriver bientôt. Une plus petite activité de miellerie a lieu ponctuellement.

Côté activités ponctuelles. L’Augustine c’est aussi de l’accueil ou du soutien logistique pendant des événements ayant lieu sur zone (notamment à la Gare) ; des événements pour la journée des luttes paysannes ; quelques concerts et projections ; et même une soirée bingo !

Où ira l’argent cette année

Comme on ne peut plus fermer les yeux sur l’avenir de la maison et le rachat, la moitié (au moins !) de tout ce qu’on touche sera immédiatement provisionnée pour ça. Le reste servira pour les factures et pour les projets de l’année.

Au programme : des travaux de chauffage (au minimum, on a des cheminées à tuber ; au mieux, la réinstallation d’une chaudière à bois pour chauffer l’étage). Et côté activité, outre les premières fournées de pain, un des enjeux de cette année sera le lancement de l’épicerie solidaire. Ca fait des années qu’on en rêve !

Tout ça dépend évidemment des sommes qu’on pourra réunir. On rappelle les liens pour finir :

Et pour plus d’infos sur la lutte à Bure, c’est toujours bureburebure.info !!

RDV au bar du jeudi !




Source: Manif-est.info