Novembre 27, 2022
Par Contre Attaque
158 visites

Munitions chimiques tirées sur le Rojava et déni de l’Occident : sortons du silence


Pendant que tous les yeux sont rivés vers l’Ukraine, un autre État autoritaire attaque militairement un territoire : le Rojava, au nord de la Syrie, où se déroule un processus révolutionnaire, féministe et démocratique depuis plusieurs années, malgré la guerre.

Depuis le 20 novembre, l’armée Turque bombarde le Rojava, une opération baptisée «Griffe épée». Le régime d’Erdogan instrumentalise un attentat perpétré à Istanbul pour justifier cette agression militaire. L’autocrate fait monter la tension à 6 mois des élections en Turquie : relancer un conflit lui permet de souder ses soutiens alors que le parti au pouvoir est en difficulté.

Dans les jours qui viennent, la Turquie pourrait lancer une opération terrestre au Rojava, pour envahir la zone et anéantir le processus révolutionnaire en cours. Ce serait un coup terrible pour les populations locales et les internationalistes du monde entier.

Des crimes de guerre sont signalés. Les Kurdes évoquent l’usage d’armes chimiques, interdites. Les demandes adressées à des laboratoires de différents pays, pour analyser des échantillons qui avaient été transportés en Europe depuis des positions de guérilla attaquées à l’arme chimique dans le sud du Kurdistan, ont été refusées. C’est un déni organisé par la communauté internationale qui refuse de se donner les moyens de reconnaître la Turquie, puissance majeure de l’OTAN, comme un État agresseur qui massacre les populations voisines.

De plus, les kurdes sont pris entre deux feux, puisque l’Iran bombarde aussi le Kurdistan Iranien, plus à l’Est, accusant cette minorité d’être le fer de lance de la révolte en cours contre les Mollah. Pour rappel la jeune Jina Mahsa Amini, assassinée par la police des mœurs iranienne, était une jeune femme kurde qui n’avait même pas le droit de s’appeler par son vrai prénom.

Du 30 novembre au 3 décembre, le collectif Defend Kurdistan appelle à organiser des actions de solidarité internationale pour briser le silence. Banderoles, graffitis, rassemblements, tout est bienvenu pour sortir du déni et de l’impunité. Les mots d’ordre #DefendKurdistan, #WeSeeYourCrimes, #OPCW, et #WarCrimes peuvent être utilisés.

Defend Kurdistan propose à toutes les personnes prêts à se mobiliser d’envoyer les photos et les vidéos des actions accompagnées d’une petite explication de qui, quand, où et pourquoi l’action a eu lieu à [email protected] Il y a urgence.

Lisez l’appel complet ici :
https://defend-kurdistan.com/francais-nous-voyons-vos-crimes/

Financez Contre Attaque

Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d’exister, votre soutien est vital. Vous pouvez nous faire un don en cliquant sur les homards

#advgb-cols-78d2ff9f-ca2d-40b1-85ef-0df7d530a0cb{padding-right:0px;padding-left:21px;}@media screen and (max-width: 1023px) {#advgb-cols-78d2ff9f-ca2d-40b1-85ef-0df7d530a0cb{}}@media screen and (max-width: 767px) {#advgb-cols-78d2ff9f-ca2d-40b1-85ef-0df7d530a0cb{}}#advgb-col-fc7b2c16-6989-4487-bf8b-908d63a93271>.advgb-column-inner{padding-top:0px;}#advgb-col-fc7b2c16-6989-4487-bf8b-908d63a93271{width: 0%;}@media screen and (max-width: 1023px) {#advgb-col-fc7b2c16-6989-4487-bf8b-908d63a93271>.advgb-column-inner{}}@media screen and (max-width: 767px) {#advgb-col-fc7b2c16-6989-4487-bf8b-908d63a93271>.advgb-column-inner{}}#advgb-col-7a5d8b1a-8195-4ec4-882a-77886f586999>.advgb-column-inner{text-align:center;}#advgb-col-7a5d8b1a-8195-4ec4-882a-77886f586999{width: 0%;}@media screen and (max-width: 1023px) {#advgb-col-7a5d8b1a-8195-4ec4-882a-77886f586999>.advgb-column-inner{}}@media screen and (max-width: 767px) {#advgb-col-7a5d8b1a-8195-4ec4-882a-77886f586999>.advgb-column-inner{text-align:center;margin-left:50px;}}




Source: Contre-attaque.net