Nous sommes quelques-unes à avoir tissé des liens depuis plusieurs mois
avec le mouvement de la Liberación de la Madre Tierra et souhaitons
relayer leur appel à soutien.

Des habitant.e.s de la ZAD


Le mouvement de Liberación de la Madre Tierra c’est une partie de la
communauté nasa, une communauté originaire du sud de la Colombie, qui
depuis quatre ans occupe les monocultures de canne à sucre qui
monopolisent la terre de la vallée du Cauca.
Le mouvement y fauche la canne, et y sème du maïs et des haricots, pour
lutter contre l’esclavagisation de la terre par le productivisme
capitaliste, pour récupérer des terres à travailler aussi, pour pouvoir
continuer à vivre en autonomie, vivre le Buen vivir -vivre
savoureusement, simplement en harmonie avec la terre.
C’est des oufs, vraiment. Ils vivent sur les terres dans des cabanes
bricolées, improvisent des cuisines où les repas ne manquent jamais pour
celui qui arrive, essuient une répression impressionnante (déjà six
personnes assassinées depuis le début du mouvement), se font détruire le
maïs, recommencent à semer…

En mars, la Liberación organise la seconde Marcha de la Comida. Six bus,
remplis de nourriture et de gens, vont aller dans six villes de Colombie
partager avec les secteurs populaires des villes -qui bien souvent sont
des communautés paysannes déplacées par le conflit- les aliments qui ont
été récoltés sur les terres en voie de liberación. Histoire de se
rencontrer entre mouvements de la campagne et de la ville, qui sèment et
qui luttent. Histoire de commencer dès maintenant à construire un monde
entre les gens, sans trop se soucier des agendas politiques d’en haut…
Un monde en bas, ici et maintenant, bien enraciné, joyeux et populaire.

Si vous voulez voir à quoi ressemblait la Marcha de la comida l’année
dernière, voici une petite vidéo :
https://liberaciondelamadretierra.org/fr/en-marcha-hacia-la-segunda-marcha-de-la-comida/
(Pour la regarder avec les sous-titres, il vous faut cliquer sur la
première icône en bas à droite de l’écran.)

Évidemment, il n’y a pas de financement institutionnel pour ça. Une
collecte de fonds a donc été lancée pour pouvoir récolter de quoi payer
le transport et la logistique pour cet événement.

C’est ici : https://www.lepotcommun.fr/pot/wvwqzwwr

N’importe quel petit apport est bon à prendre, n’oubliez pas que
l’argent se multiplie par trois ici !

Ce serait génial que vous nous aidiez à faire tourner l’info !

Merci encore !
Et des abrazosss !

Des camarades de la Liberación