Mars 15, 2021
Par ZAD Du Carnet
183 visites


ÉVACUATION MI-MARS – LES JOURS DE LA ZAD SONT COMPTÉS !

Dans quelques semaines, la ZAD sera attaquée. Nous avons appris aujourd’hui que l’État et la Justice ont fait le choix de donner raison aux détendeurs de la propriété privée face au désastre écologique de LafargeHolcim. La police sera en droit de nous évacuer à partir du 16 mars. Mais nous resterons sur la colline : car nous ne croyons pas à une justice qui soutient un mo-dèle de société insoutenable. Si cette colline leur appartient sous certaines formes juridiques, nous appartenons à la colline depuis plus de 4 mois. Nous connaissons la colline et ses vivants que nous cherchons à défendre. 🦋🌼🗻**Nous sommes de celleux qui la peuple, comme les Celtes avant nous, les orchidées ou toutes les espèces que nous croisons au quotidien, chamois, souris, sangliers…** Aujourd’hui, main dans la main, les grandes multinationales, la Justice et l’État de Vaud s’allient pour faire taire des voix alternatives qui osent dénoncer la catastrophe écologique locale et mondiale documentée, et s’y opposer. Cette image de la coalition politico-économicorepressive, nous l’avions déjà en tête depuis longtemps. Nul n’est assez dupe pour encore croire que les gouvernements, ou la justice sont à la hauteur de la catastrophe.

Il ne nous reste plus beaucoup de semaines avant que la police ne se présente devant les barricades pour éteindre notre présence. Nous résisterons à leur force, avec notre présence belle et colorée à l’inverse de la Terre grise et inerte qu’ils nous préparent. 🌄✊🏽🔥
Votre soutien et votre solidarité sont et seront notre moteur. Nous vivons une période charnière pour l’écologie : la lutte sera longue et hasardeuse mais il est inenvisageable d’abandonner face à la catastrophe sociale et écologique en cours. La colline est la première, notre ZAD sera la Terre entière ! 💫🌏

Voici comment nous soutenir, dans le respect des normes COVID19 établies plus haut:
• Amener de la nourriture et des conserves qui se gardent lorsque nous serons encerclé-e-x-s par la police
• Venir nous faire à manger un midi ou un soir (avec masques), car nous sommes épuisé-e-x-s et avons besoin d’aide pour le quotidien
• Nous amener de l’eau ou nous aider à remplir nos bidons d’eau, ou nous amener plus de récipients pour le stockage d’eau
• Nous aider à construire différentes choses
• Nous amener bottes de paille et autres affaires, déguisements, tissus qui nous ren-dront magnifiques lors de cette évacuation, car nous ne voulons ni céder à la tristesse de leur monde, ni partir sans montrer notre attachement au lieu
• Venir faire des trucs beaux sur la ZAD : actuellement, des artistes projettent une mise à l’enquête pour l’extension de la ZAD sur la carrière en entourant la zone par des gros ballons : vous aussi, amenez votre art pour symboliser notre joie, notre et votre amour de la colline ! Hésitez pas
• Immortaliser ce lieu, ses souvenirs, en venant filmer, prendre des photos, enregistrer des interviews
• Un soutien psychologique professionnel pour cette période extrêmement dure et stressante
• Toute autre idée de soutien, écrivez-nous.
• … Et habiter avec nous quand la situation sera très critique: d’ici là, gardez vos forces ! Si vous souhaitez nous rejoindre, comme d’habitude, prenez vos tentes, ici nous gardons nos distances et faisons particulièrement attention au COVID19 dans les lieux communs comme la cuisine en nous désinfectant et en portant des masques.

Tout cela au respect des mesures COVID19 pré-établies, pour notre et votre santé. On vous aime, merci pour votre soutien !  Notre lutte est belle, pas comme l’absurdité de leur monde à la dérive… Ensemble nous créons là où ils détruisent !

N’hésitez pas à contacter sur [email protected] ou au +33 7 58 90 88 51.




Source: Zadducarnet.org