Article
Local
Valide
publié
le samedi 27 juin 2020 Ă  17:16 |

Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours


Qu’est-ce qu’est la Maison du Peuple ?

La Maison du Peuple est un collectif associé à un lieu.

Le collectif de la Maison du Peuple existe depuis l’ouverture de la premiùre Maison du Peuple, boulevard Maupertuis, par des Gilets Jaunes, le 24 novembre 2018.

Il s’est rĂ©uni autour de :
– L’organisation d’assemblĂ©es pratiquant une politique participative horizontale et autogestionnaire.
– D’une action sociale et solidaire au travers de l’hĂ©bergement de personnes prĂ©caires, d’aide administrative,…
– L’organisation d’évĂšnements culturels : projections, dĂ©bats, concerts, thĂ©Ăątres,…

Lieu d’hĂ©bergement, d’entraide et de sociabilitĂ©

Une vingtaine de personnes vivent actuellement Ă  la Maison du Peuple, toutes sans logement et en situation de prĂ©caritĂ©. Elles occupent les appartements de l’immeuble et ont organisĂ© leurs vies dans ce lieu.

Ces habitants et habitantes gĂšrent un accueil d’hĂ©bergement de nuit pour d’autres personnes prĂ©caires. Ce sleeping a permis d’abriter pendant le confinement dĂ» Ă  la pandĂ©mie de Covid-19 de nombreuses personnes Ă  la rue.

Avec la fin de l’état d’urgence sanitaire prĂ©vue le 10 juillet 2020, nous craignons le retour Ă  la rue des plus prĂ©caires. Face Ă  la fin de l’hĂ©bergement d’urgence par le 115 Ă  l’hĂŽtel de l’Europe et au foyer Blanchy, nous insistons sur la possibilitĂ© d’accueil que permet la Maison du Peuple, indĂ©pendante des institutions et des subventions.

Plus largement, dans le contexte actuel de crise Ă©conomique, la disparition d’une structure d’accueil et d’entraide sur Saint-Nazaire aura des consĂ©quences dramatiques pour les personnes vivant dans le lieu, les rejetant Ă  la rue et Ă  la prĂ©caritĂ©.

Au cours de nos activitĂ©s, nous avons travaillĂ© avec plusieurs structures d’action sociale de Saint-Nazaire :
– Le Carillon et RĂ©veillons la solidaritĂ© ont assurĂ© la livraison de repas permettant aux personnes hĂ©bergĂ©es de se nourrir.
– Le 115 nous a adressĂ© des personnes pour l’hĂ©bergement d’urgence.
– Le service psychiatrique de l’hĂŽpital de Saint-Nazaire a sollicitĂ© la MdP pour l’hĂ©bergement d’un de leurs patients en dĂ©tresse psychique et sociale.
– Nous avons Ă©tabli des liens avec d’autres foyers d’accueil.

En plus de l’hĂ©bergement, la Maison du Peuple a mis en place d’autres activitĂ©s d’entraide :
– Une friperie permet de trouver des vĂȘtements gratuits.
– Une permanence administrative et sociale organisĂ©e par des membres du collectif se tient une fois par semaine. Elle a pour but de rĂ©pondre Ă  un dĂ©ficit des missions du service public, dĂ» entre autres Ă  la dĂ©matĂ©rialisation des dĂ©marches administratives, Ă  la rĂ©duction des effectifs, et de fait l’absence d’un accueil en bonne et due forme, qui reste indispensable pour rĂ©pondre aux besoins des usagers. Cette permanence vise Ă  accompagner les personnes dans leurs dĂ©marches papier ou numĂ©rique, surtout pour les plus dĂ©muni.e.s, fragiles et fragilisĂ©.e.s.
– RĂ©cupĂ©ration des invendus alimentaires, dont les produits du marchĂ© avec le collectif des Sourie ion Anti-gaspi.
– Organisations d’ateliers de cuisine collective et de repas partagĂ©s.
– RĂ©cupĂ©ration de mobiliers pour la Maison du Peuple favorisant l’économie circulaire et le rĂ©emploi.
– CrĂ©ation d’une bibliothĂšque et d’une boite Ă  Ă©changes.
– Mise en valeur du jardin par l’installation de parcelles en permaculture en vue de participer Ă  la production alimentaire de la maison.
– Espace ludique pour l’accueil des enfants.

Par son dĂ©sinvestissement du financement de la vie associative, l’État a prĂ©carisĂ© les possibilitĂ©s d’aide sociale et cela s’est ressenti de maniĂšre criante lors de la crise du Covid-19.

Par toutes ses actions, la Maison du Peuple répond à une urgence sociale et comble le vide laissé par la municipalité et le service public sur les questions de la dignité humaine et du droit au logement.

Lieu d’organisation politique

Le lieu accueille les assemblées générales du collectif de la Maison du Peuple. Elles sont ouvertes à toutes et tous, basées sur une politique participative horizontale et autogestionnaire.

En plus des rĂ©unions rĂ©guliĂšres du collectif, plusieurs groupes y ont tenu et y tiennent leurs rĂ©unions, ateliers ou Ă©vĂšnements. En cela le lieu est un appui pour dĂ©velopper des Ă©changes d’idĂ©es politiques dans une perspective d’Ă©ducation et d’organisation populaire :
– Les Amajaunes, qui est un collectif de femmes de la Maison du peuple, a organisĂ© avec des groupes fĂ©ministes de Saint-Nazaire les diffĂ©rents Ă©vĂšnements du week-end pour la journĂ©e des droits des femmes du 8 mars, dont une partie s’est tenue dans nos locaux.
– Le collectif Covid-entraide Saint-Nazaire a permis la mise en place d’actions de solidaritĂ© pendant le confinement et de rĂ©flĂ©chir collectivement Ă  ce qu’il a pu signifier pour chacun et chacune.

Lieu d’évĂšnements culturels

Le bĂątiment abrite un ancien cinĂ©ma et une salle de karaokĂ©. Des travaux d’amĂ©nagements ont permis de les utiliser Ă  nouveau pour l’organisation de diffĂ©rents Ă©vĂšnements.

La démarche est de proposer sur Saint-Nazaire une offre culturelle alternative et engagée.

La pratique du prix libre permet Ă  chacun et chacune de venir participer Ă  la vie culturelle du lieu selon ses moyens. La Maison du Peuple est ouverte Ă  toutes et tous sans distinction. LĂ  encore, comme un Ă©cho Ă  des promesses politiques d’une culture en accĂšs Ă  toutes et tous que nous mettons directement en application.

Avant le dĂ©but de la crise du Covid-19, la diffusion de documentaires Ă©tait hebdomadaire et programmĂ©e tous les jeudis soirs. Avec la rĂ©ouverture des salles, l’activitĂ© va pouvoir reprendre pour proposer des films documentaires mettant en valeur des sujets sociaux (enfermement, autogestion,…).

Des concerts sont organisĂ©s rĂ©guliĂšrement. Les groupes qui s’y produisent viennent de tous horizons (France, Belgique, Australie,…) et valorisent une scĂšne alternative trop peu reprĂ©sentĂ©e dans la rĂ©gion.

De nombreuses fresques dĂ©corent le lieu. Elles sont l’Ɠuvre de collectifs de graffeurs militants.

Dans l’avenir nous allons permettre à des artistes d’exposer leurs travaux dans nos locaux et d’y organiser des ateliers.

Occupation du bùtiment et réponse politique

En occupant ce bĂątiment, nous rĂ©pondons Ă  une urgence d’hĂ©bergement sur Saint-Nazaire.

Il Ă©tait laissĂ© Ă  l’abandon depuis 2011. PropriĂ©tĂ© de la CARENE, il n’est pas urgent pour celle-ci de le rĂ©cupĂ©rer Ă©tant donnĂ© qu’elle possĂšde un parc important de bĂątiments vides actuellement. Par exemple, Ă  deux pas de la Maison du Peuple, au 7 avenue Albert de Mun, les travaux de rĂ©novation d’un bĂątiment de cinq Ă©tages de logements sociaux ont Ă©tĂ© stoppĂ©s depuis plus d’un an, sans reprise depuis, alors que de nombreuses familles auraient pu y accĂ©der. Pourquoi la CARENE et la SilĂšne ne se concentrent pas sur la reprise des travaux de ce bĂątiment plutĂŽt que de chercher Ă  tout prix Ă  expulser la Maison du Peuple et ses habitant.e.s ?

Notre collectif a Ă©tĂ© confrontĂ© aux intimidations de la CARENE, de la mairie de Saint-Nazaire et de la police municipale au cours de l’occupation du bĂątiment : effraction et intrusions dans le bĂątiment, demandes d’entrĂ©e sur motifs fallacieux, coupure d’eau et d’électricitĂ©, surveillance permanente,…

Ces pressions relÚvent clairement de décisions politiques.

Comment les institutions peuvent-elles promouvoir des initiatives citoyennes, la solidaritĂ©, le droit Ă  la dignitĂ© et aux logements tout en menant une lutte contre un lieu d’hĂ©bergement et d’aide sociale ?

Appel Ă  soutien et exigences

Nous appelons toutes et tous, individus, collectifs, associations et organisations de Saint-Nazaire et au-delĂ , Ă  signer et relayer cet appel pour montrer leur soutien Ă  la Maison du Peuple de Saint- Nazaire et alentours. Nous exigeons :
1 – Le maintien d’une Maison du Peuple autogĂ©rĂ©e Ă  Saint-Nazaire.
2 – L’abandon des poursuites engagĂ©es par la CARENE Ă  l’encontre des actuel.le.s habitant.e.s de la Maison du Peuple.
3 – Que tout projet de relocalisation de la Maison du Peuple soit discutĂ© avec l’actuel collectif.
4 – Qu’en l’absence de solution de relocalisation, le collectif de la Maison du Peuple puisse conserver l’usage de l’actuel bĂątiment.

Saint-Nazaire, le 25/06/2020,

Le collectif de la Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours

maisondupeuplesn(at)riseup.net


Article publié le 27 Juin 2020 sur Nantes.indymedia.org