Le MEDEF et la CFDT se sont mis d’accord : les intermittents devront faire 185 millions d’euros d’économies par an pour la convention d’assurance chômage qui doit être signée avant juillet prochain. Et, à horizon 2020, c’est 400 millions d’euros d’économies par an qui est demandé [1], ce qui représente un quart des allocations actuellement versées !

Nous avons, tant bien que mal, essayé de repousser le pire depuis 13 ans, grâce à une forte mobilisation dans les moments critiques. Pour autant, la situation n’a jamais été aussi grave.

Ces économies demandées signent purement et simplement la fin de l’intermittence.

Nous appelons tous les concernés à se réunir partout en AG, pour s’informer et organiser la lutte par tous les moyens possibles, afin d’éviter une disparition programmée.

Votre présence est essentielle. Diffusez et parlez-en autour de vous !

Faisons la démonstration que nous sommes nombreux et que nous ne les laisserons pas faire…

PARIS – Lundi 4 AVRIL

19h : Théâtre National de la Colline

15 rue Malte-Brun 75020 – Métro Gambetta

 - 94.7 ko

Repris du site de la CIP-IDF