Juin 14, 2017
Par Rebellyon
215 visites

Après le rejet des recours de Djelil, par la Cour d’appel et le Tribunal administratif, la menace de l’exécution de son expulsion voulue par le préfet se fait de plus en plus pressante.

Soyons nombreuse et nombreux à venir le soutenir !

Rassemblement vendredi 16 juin à 17h30 devant la Préfecture du Rhône (rue Dunois)

Djelil Guigma est un jeune Burkinabé, né en Côte d’Ivoire. Âgé aujourd’hui de 15 ans et 8 mois, il est actuellement détenu par la Police des Airs et des Frontières au Centre de Rétention Administratif de St Exupéry. Mis à l’abri par la MEOMIE lors de son arrivée en France, cette dernière ne l’a en aucun cas aidé à obtenir des papiers dans son pays d’origine. Suite à des tests d’âge osseux qui lui donnent 17 ans au poignet, 17 à la clavicule et 29 aux dents, le parquet a ordonné sa mise en rétention en vue d’une expulsion imminente ! Djelil a épuisé les recours possibles (devant le JDL, le TA et la Cour d’Appel). Les tribunaux exigent qu’il produise de nouveaux papiers d’identité – alors que de telles démarches en 5 jours depuis un centre de rétention sont impossibles. Aujourd’hui, Djelil n’a toujours pas été relâché et le risque de son expulsion se fait chaque jour plus pressent.

Djelil a déjà traversé la moitié d’un continent à pied, il a été emprisonné en Libye et a risqué sa vie en mer, ne laissons pas la France continuer la spirale infernale de la violence !!

A partir du doute sur son acte de naissance, la majorité du gosse est devenue une certitude pour le parquet et le préfet alors qu’elle ne peut raisonnablement découler ni d’un présumé faux acte de naissance, ni de tests osseux aux résultats aussi vagues.

A ce régime, de très nombreux autres mineurs isolés dont l’état civil n’est pas encore consolidé peuvent se voir délivrer une OQTF sans délai avec interdiction de retour, avant de se retrouver au CRA et dans des avions les refoulant ! Le Préfet expérimente avec Djelil une méthode de rejet des mineurs isolés étrangers encore plus brutale, arbitraire, et expéditive que tout ce qu’on a connu jusque là.

Libération immédiate pour Djelil !




Source: