Avril 6, 2018
Par Rebellyon
299 visites


Ces personnes fuient pour des raisons très claires : certain-e-s sont fichées et recherchées activement par le gouvernement parce qu’iels sont homosexuel-le-s. D’autres sont incarcérées pendant trois mois pour avoir « osé » clamer être transgenre. Nous devons aider ces personnes lorsqu’elles viennent à nous pour mettre fin aux meurtres soi-disant politiques, aux viols policiers, à la traque sans fin. Nous disons non à la chasse aux minorités sexuelles et de genre que ces personnes subissent et tentent de fuir.

Mais lorsque ces personnes arrivent jusqu’en France, la réalité est bien décalée de ce que l’on peut imaginer. Transphobie, lesbophobie et homophobie sont au grand jour chez la police ou les institutions administratives. Sans le droit d’asile, les personnes de la communauté LGBTQIA+ se retrouvent dans la rue, seul-e-*-s, face à une LGBTQIAphobie et un racisme toujours très présents.

Nous réclamons la fin de ce massacre contre les personnes étrangères et les personnes LGBTQIA+, la fin de ce fascisme d’Etat et de ce racisme généralisé et invisibilisé.

Solidarité avec les sans-papier-e-s !




Source: