SôS Soutien ô Sans-papiers :

APPEL À MANIFESTER DEVANT TOUS LES CENTRES DE RÉTENTION ADMINISTRATIF LE SAMEDI 5 SEPTEMBRE 14h

Dans plusieurs camps de rétention (Mesnil-Amelot, Rennes, Nîmes, Marseille Le Canet, Vincennes, Lille Lesquin…) des retenus sont en grève de la faim !

LA MACHINE À EXPULSER AVEC INTERDICTIONS DE RETOUR SUR LE TERRITOIRE BAT SON PLEIN !

PEU IMPORTE à ce gouvernement que des RETENUS mettent leur vie en danger.

 Peu importe qu’un gréviste de la faim ait été hospitalisé trois fois.

Peu importe les TENTATIVES DE SUICIDE quasi QUOTIDIENNES.

 Peu importe la propagation du coronavirus dans les CRA

 Peu importe la confirmation des cas de COVID-19 dans plusieurs centres.

 Peu importe l’ABSENCE de PROPRETÉ, d’HYGIÈNE et la PROMISCUITÉ.

 BIEN QUE LES EXPULSIONS SOIENT IMPOSSIBLES SUR CERTAINES DESTINATIONS, LES RETENUS RESTENT MALGRÉ TOUT ENFERMÉS 3 MOIS!

 Lors de “la première vague” de contamination, de nombreux CRA ont été fermés grâce à la lutte EXEMPLAIRE des retenus et à la solidarité des soutiens.

La politique du chiffre et la chasse à l’étranger est assortie d’une obligation à quitter le territoire et, de plus en plus souvent, d’une IRTF  (interdiction de retour sur le territoire français) signée par le préfet.

Bannissements de plus en plus fréquents pour un simple défaut de titre de séjour … avec inscription au système d’information Schengen (SIS), interdiction de visa et d’entrée dans tout l’espace Schengen.

Monsieur le garde des Sceaux, ces IRTF  sont une violation des droits humains élémentaires, et sont contraires aux dispositions et articles de loi du CESEDA dont vous êtes le garant .

Ni justice, ni respect du droit à un procès équitable en VIOLATION de l’article-6 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme .

Beaucoup de retenus ont une famille, d’autres ont établis tous leurs liens en France. Certains sont pères d’enfants français. Ils sont tout de même expulsés, sans possibilité de retour, en violation des articles de loi du code d’entrée et du séjours des étrangers et du droit d’asile. Plus grave : des exilé-es sont expulsé-es vers leur pays où ils risquent la torture et la mort, en violation de l’article 3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme .

Les révoltes actuelles, dans tous les CRA, nous montrent que cette politique de chasse à l’étranger, fondée sur des contrôles au faciès (contraires à l’article 78-1 et 78-2), cette politique du chiffre n’est plus tolérable.

Le CESEDA, dont vous êtes le garant, Monsieur le garde des Sceaux, est régulièrement bafoué. Des jugements sont rendus par visioconférence, sans interprète, sans avocat, même commis d’office.

Les juges du tribunal administratif confirment systématiquement les décisions d’expulsion, jugements types non argumentés. Et ces jugements sont rendus au nom du peuple français !

Broyer des vies, séparer des familles, expulser vers la mort parfois … Quels sont les objectifs de cette politique qui bafoue les droits humains élémentaires?

Monsieur le ministre de la Justice, vous avez vous-même, en tant qu’avocat, lutté pour un juste droit à la défense. Nous vous demandons à ce titre, que la juste lutte des retenus et leurs demandes ne restent pas lettre morte ou ne soient renvoyées vers le ministère de l’Intérieur.

Dans sa rédaction la Constitution de novembre 1848, la devise “Liberté, Egalité, Fraternité” est définie comme un “principe” de la République : l’article IV précise en effet que la République “a pour principe la Liberté, l’Égalité et la Fraternité ». La politique indigne actuelle envers les exilés et les migrants est contraire à ce « principe » de la République, dont vous êtes le représentant en tant que ministre de la Justice.

Monsieur le ministre de la Justice, nous exigeons que vous mettiez fin à cette POLITIQUE INDIGNE.

SôS Soutien ô Sans-papiers appelle à se rendre devant tous les centres de rétention le 5 septembre à partir de 14 heures afin d’exiger leur fermeture immédiate et la libération des retenuEs. (Les rassemblements seront déclarés de 14h à 20h auprès de chaque préfecture dont dépendent les centres de rétention administratif).

SôS appelle à rejoindre l’ensemble des luttes en cours dans tous les CRA.
 
Ci-dessous la liste des prisons pour étrangers (CRA) avec leur adresse et numéros de téléphone (cabines). APPELONS NOS COMPAGNONS À L’INTÉRIEUR ET SOUTENONS-LES.

FERMETURE DES CENTRES DE RÉTENTION

Des papiers pour tous

Libre circulation, libre installation

Contact SôS : 06.62.17.20.98 / 06.31.56.17.56

____________

LISTES ET COORDONNÉES DES CENTRES DE RÉTENTION

Mesnil-Amelot
1 rue Périchet

77990 Le Mesnil-Amelot

Bâtiment 3 : 01.60.54.27.84 / 01.60.54.27.78

Bâtiment 4 : 01.60.54.27.76 / 01.60.54.26.03

Bâtiment 5 : 01.60.54.26.02 / 01.60.27.64.94

Bâtiment 6 : 01.60.27.64 88 / 01.60.27.64.91
Bâtiment 9 : 01.60.54.16.56 / 01.60.54.16.57
Bâtiment 10 : 01.60.54.16.53 / 01.60.54.16.55
Bâtiment 11 : 01.60.54.16.51 / 01.60.54.16.52
Bâtiment 12 : 01.60.54.16.49 / 01.60.54.16.50
Bâtiment 13A1 (femmes) : 01.60.54.16.48
Bâtiment 13A2 (femmes) : 01.60.54.16.47
Bâtiment 13B1 (familles) : 01.60.54.16.46
Bâtiment 13B2 (familles) : 01.60.54.16.46
Bâtiment 13B3 (familles) : 01.60.54.27.89

Palaiseau
Hôtel de police

rue Emile Zola

91120 Palaiseau

01.60.14.90.77 / 01.69.31.29.84 / 01.69.31.17.81

Paris-Vincennes
ENPP

avenue de Joinville

75012 Paris

01.45.18.02.50 / 01.45.18.59.70 / 01.45.18.12.40
01.43.96.02.68 / 01.43.96.59.39
01.48.93.69.47/ 01.48.93.69.62 / 01.48.93.90.42
01.43.76.50.87 / 01.48.93.99.80
01.34.59.49.80

Bordeaux
Commissariat central,

23 rue François-de-sourdis,

33000 Bordeaux

05.57.01.68.22
05.57.26.87.09

Coquelles
Hôtel de police

Boulevard du Kent

62903 Coquelles

03.21.00.91.55
03.21.00.82.16
03.21.00.96.99

Hendaye
rue Joliot Curie

64700 Hendaye

05.59.15.34.19 et 05.59.15.34.20 (hommes)
05.59.15.34.21 (femmes)

Lille-Lesquin
Site 1, route de la Drève

59810 Lesquin

Hall : 03.20.44.74.13
Zone A : 03.20.32.76.20
Zone B : 03.20.32.70.53
Zone C : 03.20.32.75.31
Zone F : 03.20.32.75.82

Lyon-Saint-Exupéry
Poste de police aux frontières,

espace Lyon Saint-Exupéry-CRA,

69125 Lyon Aéroport

Zone Nord : 04.72.22.09.19
Zone Ouest : 04.72.22.08.18
Zone Famille : 04.37.46.27.15

Marseille
26 bd Danielle Casanova

13014 Marseille

04.91.67.94.06
04.91.81.53.12
04.91.81.45.89
04.91.67.93.29
04.91.81.17.58
04.91.81.39.54
04.91.42.34.86
04.91.63.13.05
04.91.67.41.56

Metz
quartier Desvallières,

rue de la Ronde,

57050 Mets-devant-les-Ponts

Zone femme et famille : 03.87.18.16.55
Zone homme : 03.87.18.16.63
Zone 3 : 03.87.18.16.66
Zone 4 : 03.87.18.16.64

Nice
Caserne d’Auvare,

28 rue de la Roquebillière

06300 Nice

04.93.55.84.68
04.97.08.08.23

Nîmes
rue Clément Ader

30000 Nîmes

Zone A1 : 04 66 67 08 10 /

04 66 36 09 35
Zone B0 : 04 66 26 01 08
Zone B1 : 04 66 87 08 15 /

04 66 06 65 01
Zone C0 : 04 66 28 03 63
Zone C1 : 04 66 06 64 01 /

04 66 38 08 72
Zone d’accès contrôlée : 04 66 64 06 73 / 04 66 29 09 46

Perpignan
rue des Frères-Voisins lotissement Torremilla

66000 Perpignan

Zone B3 : 04 68 52 16 32
Zone B4-5 : 04 68 84 04 36
Zone B6-7 : 04 68 73 01 91

Rennes
Lieudit Le Reynel

35136 Saint-Jacques-de-la-Lande

H1/H2 : 02 99 35 64 60
H3/H4 : 02 99 35 28 97
H5 : 02 99 35 13 93
H6 (femmes/familles) : 02 99 35 64 59

Rouen-Oissel
Ecole nationale de police

route des Essarts

76350 Oissel

Zone hommes : 02 35 68 61 56 /

02 35 68 77 09

Zone femmes/familles : 02 35 69 11 42

Sète
14 quai François-Maillol

34200 Sète

04.67.53.61.60 ou 04.67.53.61.41

Strasbourg
rue du Fort

67118 Geispolsheim

Module B : 03 88 67 39 92Module C : 03 88 67 29 94
Module D : 03 88 67 19 72
Module E : 03 88 67 41 25

Toulouse
Site 1, 38 chem du Prat-Long

31000 Toulouse

Secteur A (hommes) : 05 34 52 11 06

Secteur B (femmes) : 05 34 52 11 05
Secteur C (familles) : 05 34 52 11 02
Secteur D (hommes) : 05 34 52 11 03
Secteur E (hommes) : 05 34 52 11 01

Mayotte
Dzaoudzi

Z1 : 02.69.63.68.74
Z2 : 02.69.63.68.73
Z3 : 02.69.63.68.78
Z4 : 02.69.63.68.72
Z5 : 02.69.63.68.75
Z6 : 02.69.63.68.76

La Réunion
 97, Le Chaudron

02.62.97.25.77

Guadeloupe
97, Les Abymes

05.90.20.42.93 (hommes)
05.90.28.60.10 (femmes)

Guyane
97, Matoury

05.94.37.78.34 (hommes)
05.94.37.78.73 (femmes)


Article publié le 29 Août 2020 sur Nantes.indymedia.org