Le 6 octobre, l’administration Trump a annoncé qu’elle retirait les troupes états-uniennes positionnées au nord de la Syrie, donnant implicitement le feu vert au président turc Recep Tayyip Erdoğan pour envahir le Rojava, faire une épuration ethnique, et recoloniser la région. Nous appelons les personnes partout dans le monde à participer à des manifestations, et/ou à des actions contre les consulats turcs, les bureaux du gouvernement américain, les fabriquants d’armes, et contre les entreprises traitant avec le gouvernement turcs, telles que Turkish Airlines.

Depuis 2012, la région autonome du Rojava a vu émerger un terrain d’expérimentation multiculturelle inspirant, sur des principes d’auto-détermination et d’autonomie des femmes, tout en combattant l’État Islamique (Daesh). Après des années de combat et en dépit des nombreuses pertes humaines, les combattant.e.s du Rojava ont participé à la libération de tout le territoire que Daesh avait occupé, libérant ainsi les prisonnier.ère.s retenu.e.s dans les geôles de Daesh.

Afin de justifier l’invasion de la Syrie par la Turquie, Trump a tweeté que les contribuables américains ne devaient pas avoir à payer pour garantir la détention des combattants de Daesh. Dans les faits, les États-Unis n’ont pas déboursé un centime pour garder en détention les combattants de Daesh capturés, cela a été organisé de bout en bout par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS). La réalité est que l’invasion du territoire kurde par la Turquie va créer les conditions pour la réémergence de Daesh, qui pourra reprendre ses opérations en Syrie et partout sur la planète. Pendant des années, la Turquie a permis que des armes, des recrues et des ressources à destination de Daesh puissent traverser ses frontières.

Daesh et l’invasion par la Turquie constituent tous les deux une menace existentielle pour tous les groupes ethniques et religieux de la région comprenant des arabes, des chrétiens (arméniens, assyriens, chaldéens, syriaques), des turkmènes, des tchétchènes, des alévis et des yézidis. Beaucoup de ces groupes ont pu être reconnu pour la première fois récemment, mais ils font désormais face à un possible massacre perpétré par les militaires turcs et les djihadistes.

L’invasion du Rojava par la Turquie constitue un nouveau précédent en termes d’agression militaire, d’épuration ethnique, et de destruction d’expérimentations égalitaires et féministes telles que celle du Rojava. Elle prépare le terrain pour toujours plus d’effusions de sang et d’oppression partout dans le monde, ouvrant ainsi la voie aux autocrates ethno-nationalistes tels que Trump, Erdoğan, Bachar el-Assad, Jair Bolsonaro et Vladimir Poutine, pour dominer la politique mondiale pour les générations à venir.

Pendant des mois, le peuple du Rojava a appelé à la solidarité internationale dans le cas où une invasion se produirait. Nous devons faire connaître la situation critique que vit le peuple du Rojava, et faire savoir que cela ne restera pas impuni.

Se taire c’est se rendre complice.

Nous appelons toutes les personnes de bonne conscience à manifester et commettre des actions contre les consulats turcs, les bureaux du gouvernement américain, les fabriquants d’armes, et contre les entreprises ayant des intérêts avec le gouvernement turcs, telles que Turkish Airlines. Le Rojava Solidarity Committee Europe (Comité de solidarité avec le Rojava) a rejoint l’appel d’organisateurs au Rojava pour une journée d’actions le 12 octobre contre l’invasion turque. Nous signons cet appel, et appelons à d’autres actions avant et après le 12 octobre.

Il est nécessaire que nous construisions un contexte propice à l’action directe sur des bases larges ; c’est un pas vers la construction d’un mouvement international qui pourra empêcher de telles atrocités d’être commises. Ensemble, nous pouvons arrêter l’invasion.

À bientôt dans la rue.

Signataires

Si votre organisation soutient cet appel, faites circuler ce texte et contactez-nous à [email protected] pour signer. Cette liste ssera mise à jour régulièrement sur https://crimethinc.com et https://itsgoingdown.org

Coordination for the Defense of Rojava

Agency (www.anarchistagency.com/)

Anon anarchist action

Antifascists of the Seven Hills

Antifascistas Belo Horizonte – Brazil

Atlanta Antifascists

The Autonomous University of Political Education

The Base

Bay Area Mesopotamia Solidarity Committee

Black Rose Anarchist Federation – Los Angeles Local

Breakaway Social Center

Cooperation Jackson

CrimethInc. Workers’ Collective

The Dandelion Network

Demand Utopia Seattle

Democratic Socialists of America – Communist Caucus

Ricardo Dominguez, Associate Professor, UCSD

Extinction Rebellion Seattle

The Fayer Collective

The Final Straw

Frontline Organization Working to End Racism (FLOWER)

Flyover Social Center

David Graeber

Hispagatos

Industrial Workers of the World – Atlanta

Inhabit

Kali Akuno

Kasa Invisível Belo Horizonte – Brazil

It’s Going Down

Pacific NorthWest Antifascist Workers Collective

Dr. Ian Alan Paul, Assistant Professor of Emerging Media at Stony Brook University

rek2 (as individual)

Revolutionary Abolitionist Movement- Elm City

Revolutionary Abolitionist Movement – NYC

Revolutionary Organizing Against Racism (ROAR Collective)

Rojava Montréal

Rojava Solidarity Seattle

Scuffletown Anti-Repression Committee

Seattle Rising Tide

Soflaexit (Soflaexit.com)

Tar Sands Blockade

The Teardown Community

Voices in Movement

A World Without Police


Article publié le 10 Oct 2019 sur Paris-luttes.info