Avril 3, 2018
Par Collectif ZAD Lyon
213 visites


Aujourd’hui, sur la zad, nous sommes toujours sous menaces d’expulsions à la fin de la trêve hivernale. Après avoir abandonné le projet d’aéroport, l’État veux chercher une nouvelle fois à briser l’expérience d’auto-organisation très concrète qui s’est déployée ici.

L’État l’a réaffirmé par la présence policière renforcée sur la zone depuis début février pour sécuriser les travaux de réaménagements de la D281. Mais aussi par le secrétaire d’état à la transition écologique, Mr Le Cornu, qui a donner un ultimatum le 31 mars pour la régularisation de la situation des occupants.

Or depuis l’opération César en 2012, la ZAD de Notre Dame des Landes est devenue un symbole : celui d’empêcher les projets inutiles et de créer des zones autonomes faces au pouvoir et à l’économie.

 

Ceci est un appel à défendre la ZAD

coûte que coûte.

 

Sur Lyon, en cas de démarrage des expulsions sur la ZAD de Notre Dame des

Landes, nous appelons:

 

Le soir même, rassemblement à 18h

devant la gare de la Part-Dieu (Lyon 69)

 

Le samedi suivant, rassemblement à 14h

devant l’usine d’armement Verney Carron (St Etienne 42)

 

Premières organisations signataires:

 

Collectif ZAD Lyon, Vaulx Debout, Solidaires 69, Faucheurs Volontaires, FA (Groupe Graine d’Anar), Confédération Paysanne (Auvergne Rhône-Alpes), SECOL, EELV 69, La Ruche des Citoyens, Comité de soutien NDDL Villefranche, CNT Villefranche, NPA, Les Amis de la Terre 69, LPO 69.

 




Source: