Juin 10, 2022
Par Campagne BDS France
133 visites

Date d’origine : 09/06/2022
Auteur : BDS Movement

Le samedi 11 juin se tient l’assemblée annuelle des actionnaires de CAF, une entreprise basque qui construit le train léger de Jérusalem (JLR), une ligne de tramway qui dessert les colonies illégales d’Israël à Jérusalem et favorise le régime israélien d’apartheid et de colonialisme de peuplement. Mettons fin aux activités illégales de CAF dans Jérusalem occupée !

AGISSEZ EN ENVOYANT UN MAIL AUX ACTIONNAIRES DE CAF ! Cliquez ici

Samedi 11 juin se tient l’assemblée annuelle des actionnaires de CAF, une entreprise basque qui construit le tramway de Jérusalem (JLR), une ligne de tramway qui dessert les colonies illégales d’Israël à Jérusalem et favorise le régime israélien d’apartheid et de colonialisme de peuplement.

Le JLR traverse Jérusalem occupée et contribue au nettoyage ethnique systémique des Palestiniens de Jérusalem, ce qui est illégal au regard du droit international.

Nous avons besoin de votre aide pour faire pression sur les actionnaires de CAF : CAF doit mettre fin à sa complicité dans l’occupation violente de Jérusalem par Israël.

La compagnie ferroviaire basque CAF a participé et remporté un appel d’offres dans la ville occupée de Jérusalem pour l’extension et la maintenance de la ligne de métro léger (désormais appelée Train léger ou JLR, Jerusalem Light Rail).

Ce projet de train léger implique la confiscation de terres palestiniennes pour sa construction, crée un nouvel obstacle physique à la libre circulation de la population palestinienne, et relie les colonies israéliennes illégales en territoire palestinien occupé à la ville de Jérusalem, facilitant ainsi le déplacement de la population de la puissance occupante en territoire occupé.

Votre soutien est nécessaire pour accroître la pression sur la CAF afin qu’elle abandonne le projet de construction du tramway colonial israélien.

La pression fonctionne et il existe un précédent. En mai 2021, le Fonds pétrolier norvégien s’est désengagé du partenaire de la CAF dans le tramway de Jérusalem, la société israélienne Shapir, en raison de sa complicité dans les violations des droits de l’homme. Le Fonds pétrolier norvégien est également actionnaire de la CAF.

Le samedi 11 juin, les actionnaires de CAF auront un choix à faire : retirer la société de Jérusalem occupée ou continuer à être mêlé à des violations flagrantes des droits de l’homme.

AGISSEZ EN ENVOYANT UN MAIL AUX ACTIONNAIRES DE CAF ! Cliquez ici




Source: Bdsfrance.org