Novembre 6, 2021
Par Paris Luttes
282 visites


Entre l’accueil de Jeux Olympique de 2024 et la construction de nouvelles lignes de métro géantes, l’Île de France croule depuis quelques années sous les grands projets inutiles (comprendre « utiles à des grands groupes pour faire un max de profits, mais totalement inutiles à la population »).

On peut penser notamment à la destruction des jardins d’Aubervilliers pour construire une piscine Olympique et un immense Solarium, ou encore à la destruction des dernières terres agricoles du plateau de Saclay pour y faire passer la ligne 18.

Avec un coût d’au moins 5 milliards d’euros, ce super métro est prévu pour 40 000 voyageurs/heure quand au maximum 6 000 passagers/heure sont attendus à l’horizon 2030.

On pense enfin au triangle de Gonesse, toujours menacé par un projet de gare du GrandParis Express malgré l’abandon du projet délirant Europacity (mais si vous savez, celui avec la piste de ski artificielle…).

Face à ces projets, des résistances s’organisent. Des zones à défendre (ZAD de Gonesse, JAD, Zaclay)

poussent de tous côtés, et des associations se lancent dans des offensives juridiques parfois victorieuses.

  • Quelles convergences imaginer entre ZADs, tissus associatifs et syndicaux locaux ?
  • Quels modes de luttes fonctionnent dans des sites d’Île de France très différents des ZAD de Bure ou Notre Dame des Landes ? Quelles spécificités locales ?
  • Plus globalement, quel projet politique porter face au capitalisme destructeur des écosystèmes ?

Venez en discuter avec les militant·es de l’Union Communiste Libertaire – Grand Paris Sud et partager un couscous à prix libre ou boire un verre :

Lundi 29 novembre a partir de 19h au Kaf Conç

(114 rue de Tolbiac, métro Tolbiac ou Olympiades)




Source: Paris-luttes.info