Accueil > Ni patrie ni frontières > Documents utiles > « Antifa » en Palestine ? Kézaco ? un quizz pour les antisionistes avec un (…)

jeudi 4 juin 2020, par Yves


Un timbre appelant à l’unité des travailleurs juifs et arabes ?


Un nom mystérieux : ANTIFA ?

Mais des consignes politiques très claires


Les 5 premiers antisionistes brevetés BDS, UJFP, etc., qui prendront l’engagement solennel et public d’appliquer ces consignes dès lundi matin (il faut quand même leur laisser le temps de la réflexion) gagneront un numéro de la revue Ni patrie ni frontières ou un livre édité par les Editions Ni patrie ni frontières

*******************************************

Pour simplifier un peu la tâche aux antisionistes brevetés, voici la traduction (de l’anglais vu que je ne peux déchiffrer ce texte dans sa langue originelle) :

1) Antifa est ouvert à tous les travailleurs et citoyens qui, quelle que soit leur orientation politique, reconnaissent la nécessité de combattre le poison fasciste et antisémite et reconnaissent la solidarité des intérêts nationaux et sociaux de tous les travailleurs, indépendamment de leur appartenance ethnique ou religieuse.

2) Il n’y a pas de place à Antifa pour ceux qui sont ennemis des travailleurs juifs ou de l’immigration juive et de la colonisation en terre (d’Israël). Il n’y a pas de place à Antifa pour ceux qui sont des ennemis des travailleurs arabes et de leurs avancées sur cette terre.

3) Antifa vise à forger dans ce pays une force antifasciste contre toutes les formes de fascisme et de chauvinisme parmi les populations juives et arabes. Nous apportons une aide fraternelle aux victimes du fascisme et de l’antisémitisme.

4) Antifa recrute les travailleurs de ce pays pour renforcer la lutte mondiale contre le fascisme.


Article publié le 04 Juin 2020 sur Mondialisme.org