Comment est votre Blanquer ? Pas très bien assurément, tout comme son nouveau BAC avec ses E3C (Épreuves Communes de Contrôle Continu), qui devrait quand même avoir lieu avec l’aide de la BAC, du rectorat et des sanctions disciplinaires : voilà des classes et des profs qui se tiennent sages ! En effet, premier jour du nouveau BAC Blanquer pour les élèves de première et premiers cafouillages, voire annulation d’épreuves, comme c’est arrivé à Montauban aujourd’hui. La réponse du recteur de l’académie de Toulouse, Benoit Delaunay, est simple : « il se réserve la possibilité de porter plainte », comme on peut le lire dans cette interview pour France 3 Occitanie. Concernant les sanctions, un article du Figaro du même jour nous apprend que plusieurs milliers de profs ont été sanctionné-e-s suite au mouvement de grève contre la réforme du BAC l’année dernière. Dans les détails : « 4000 professeurs ont subi des retraits de jours de salaire, 500 ont été rappelés à l’ordre et 50 ont écopé d’une sanction disciplinaire. » Faut-il s’attendre à de nouvelles sanctions cette année ?

Retour dans la ville d’Olympe de Gouges, où les élèves et enseignant-e-s se sont retrouvé-e-s avant 8h du matin, pour boycotter ces premières épreuves et faire grève. L’ambiance était festive, avec de la musique, des danses et des chants : « On est là, on est làààà, pour défendre nos élèves et l’éducation nationale et même si Blanquer ne veut pas nous on est là !« . Un barrage filtrant avait lieu, pas de blocage donc possibilité de passer ses épreuves. La police locale était présente pour surveiller le bon déroulement, de quoi on se le demande toujours, mais portait la nouvelle mode automne/hiver 2020 : enlève ton RIO. On nous signale que cette mode est beaucoup plus ancienne que ça, maintenant c’est avec la cagoule ou le cache-cou en plus ! Ils partirent aux alentours de 10h et la fête continua, de plus belle…


Article publié le 21 Jan 2020 sur Iaata.info