Janvier 21, 2022
Par Sans Nom
216 visites
Gateshead (Angleterre), 14 janvier 2022

A Gateshead, une ville de 90 000 habitants situĂ©e dans la rĂ©gion du North East England, une antenne de tĂ©lĂ©phonie mobile 5G  a Ă©tĂ© sabotĂ©e vendredi 14 janvier vers 21h30. Plusieurs Ă©quipes de pompiers ont Ă©tĂ© envoyĂ©es sur place dans le quartier de Leam Lane, mais n’ont pu lui sauver la mise et empĂȘcher que les flammes ne coupent les communications de toute la zone. Les flics ont immĂ©diatement Ă©voquĂ© « un acte de malveillance Â» et ouvert une enquĂȘte.

Bradford (Angleterre), 24 décembre 2021

A Bradford, une ville de 500 000 habitants situĂ©e dans le West Yorkshire, une antenne de tĂ©lĂ©phonie 5G a Ă©tĂ© volontairement incendiĂ©e le 24 dĂ©cembre Ă  la tombĂ©e de la nuit vers 19h50. Le feu a Ă©tĂ© boutĂ© dans la rue Southfield Lane au niveau des boĂźtiers Ă©lectriques situĂ©s au pied du mĂąt, avant de remonter jusqu’à son sommet. Pour ne pas donner un trop mauvais exemple et Ă©viter qu’il ne s’effondre, il a Ă©tĂ© dĂ©montĂ© de toute urgence dĂšs le lendemain.

Bradford (Angleterre), 16 août 2021

Ce n’est pas la premiĂšre fois que des antennes-relais 5G flambent Ă  Bradford, et la derniĂšre en date remontait au 16 aoĂ»t dernier Ă  23h au croisement de Trinity Road et Little Horton, oĂč une autre avait Ă©tĂ© entiĂšrement dĂ©truite. LĂ  encore, le feu avait Ă©tĂ© lancĂ© depuis les boĂźtiers de connexion situĂ©s Ă  ses pieds avant de lui couper la chique.

Derby (Angleterre), 20 décembre 2021

A Derby, une ville de 250 000 habitants situĂ©e dans la rĂ©gion de l’East Midlands, une autre antenne de tĂ©lĂ©phonie mobile 5G est partie en fumĂ©e aux alentours de NoĂ«l, le 20 dĂ©cembre vers 20h15. Les pompiers et la police se sont prĂ©cipitĂ©s sur la Sir Frank Whittle Road, appelĂ©s par des habitants qui leur avaient signalĂ© de la fumĂ©e et des flammes provenant du mĂąt. La route principale qui traverse le nord de la ville (A61) a dĂ» rester fermĂ©e Ă  la circulation pendant douze heures d’affilĂ©e le temps de procĂ©der aux investigations.
La police a fait remarquer que cette mĂȘme antenne avait dĂ©jĂ  subi un premier sabotage incendiaire le  23 mai 2020 vers 2h du matin, deux jours Ă  peine aprĂšs son inauguration. Elle cherche Ă  prĂ©sent « tout tĂ©moin ayant remarquĂ© quelque chose de suspect juste avant ou aprĂšs l’incident ».

En 2020, l’Office of communications (Ofcom), c’est-Ă -dire l’autoritĂ© rĂ©gulatrice des tĂ©lĂ©communications du Royaume-Uni, avait rĂ©vĂ©lĂ© dans son rapport annuel titrĂ© « Connected Nations » que pas moins de 159 stations de base de tous les opĂ©rateurs – soit des antennes ou leurs locaux techniques – avaient Ă©tĂ© attaquĂ©es au Royaume-Uni cette annĂ©e-lĂ . Dans son dernier document sorti en dĂ©cembre 2021, elle s’est par contre bien gardĂ©e de fournir Ă  ses lecteurs le nombre officiel de sabotages de l’annĂ©e contre ces structures particuliĂšres de la domination. Mais peu importe que ce chiffre global soit dĂ©sormais tu
 puisqu’avec ces quelques exemples hivernaux, il reste clair que les signaux de fumĂ©e ne cessent pas d’illuminer les nuits anglaises. Et d’ailleurs, on ne voit pas pourquoi les antennes s’arrĂȘteraient de flamber
 en tout cas tant qu’elles continueront d’envahir nos vies.

[synthĂšse de la presse anglaise, 21 janvier 2022]




Source: Sansnom.noblogs.org