Janvier 19, 2021
Par CNT AIT Toulouse
309 visites


Brochure en 2 tomes à télécharger

Longtemps, la mythologie de la Libération, entretenue par le Pouvoir (tant Gaulliste que communiste) voulut que les français se soient engagés massivement dans la Résistance et que la France se soit quasiment libérée elle-même.

Or la Résistance fut avant tout le fait de « marginaux », dont de nombreux étrangers réfugiés. Leur rôle dans la libération de la France passa aux oubliettes de la mémoire.

Depuis quelques années, on redécouvre que près de 30 000 espagnols prirent part, d’une façon ou d’une autre aux combats contre l’occupant nazi. Mais de nouveau, l’Histoire est prise en otage de considérations politiques et partisanes : ces espagnols sont décrits comme « républicains », alors qu’en fait nombre d’entre eux étaient anarchistes et révolutionnaires.

Cette brochure essaie de remettre les pendules à l’heure, en rappelant qui furent ces femmes et ces hommes, anarchistes de conviction et d’action, et dont la vie fut placée sous le signe de la Résistance dès 1936 avec la Révolution espagnole et se prolongea bien après la Libération de la France avec la lutte contre le Franquisme.

Tome 1 : Des camps républicains du mépris aux maquis de la Liberté
Tome 2 : Quand des migrants et des parias tenaient le maquis dans le Cantal



Source: Cntaittoulouse.lautre.net