Octobre 16, 2021
Par Squat.net
313 visites


Lors de la manifestation ADEV (Amsterdam Danst Ergens Voor) du 16 octobre 2021, l’ancien Hôtel Marnix a été squatté sur la Marnixstraat 382. Déclaration du groupe d’action Pak Mokum Terug:

Amsterdam est en crise. Le logement est inabordable. Les personnes à faibles et moyens revenus sont chassées de la ville. Il n’y a pas de place pour les jeunes. La commercialisation du centre-ville a attiré des masses de touristes qui rendent la ville invivable, tandis que les propriétaires, les investisseurs et les grandes entreprises s’enrichissent sans cesse. Il n’y a pas de place pour la culture alternative. Amsterdam perd son âme.

Nous, le collectif Pak Mokum Terug! (Reprenons Mokum!), sommes de jeunes Amstellodamois-es qui en ont assez. Nous ne voulons plus accepter la tendance selon laquelle notre ville n’est habitable que par les riches. Que les intérêts économiques et commerciaux sont primordiaux. Que nous ne pouvons pas façonner notre ville, sa culture, la façon dont nous vivons, nous-mêmes. Par conséquent, nous revendiquons la ville, nous revendiquons l’espace pour les habitant-es d’Amsterdam, nous reprenons Mokum.

C’est pourquoi nous squattons l’ancien hôtel Marnix et y fondons un nouvel Espace Libre (vrijplaats) : l’hôtel Mokum. L’hôtel Marnix, vacant et sérieusement négligé depuis des années, représente tout ce qui a mal tourné à Amsterdam ces dernières années. Le bâtiment historique est entre les mains d’investisseurs étrangers, a été utilisé comme un hôtel à bas prix afin d’arracher de l’espace vital aux habitant-es d’Amsterdam au nom du tourisme, et a été si mal entretenu pendant des années qu’il est devenu complètement délabré. Aujourd’hui, le bâtiment n’est plus qu’un objet de spéculation, tandis que pour les jeunes, les travailleuses, les travailleurs, les artistes et les personnes sans biens, il n’y a plus d’endroit où vivre.

Il est temps de prendre des mesures drastiques pour lutter contre la crise du logement et préserver l’âme de la ville. L’hôtel Mokum sera un nouveau centre culturel pour l’art, la musique, l’amusement, l’activisme, la culture bon marché et la liberté, et fournira également des logements. L’hôtel Mokum est désormais ouvert à toustes celles et ceux qui partagent notre idéal selon lequel les Espaces Libres sont indispensables à une ville vivante : notre idéal d’une ville ouverte, libre et rebelle que ses habitant-es façonnent elleux-mêmes. Parce que ce sont les Amstellodamois-es qui font Amsterdam, et non les spéculateurs et les multinationales qui en profitent économiquement.

Nous voulons inverser le cours des choses. Nous pensons que les Espaces Libres, enracinés dans le quartier, ouverts aux habitant-es, à leurs besoins et à leurs initiatives, renforcent la ville. Nous sommes impatient-es que la municipalité s’en rende compte. Nous squattons parce que le besoin est trop grand. Nous squattons parce que nous ne pouvons plus rester sans rien faire pendant que la commercialisation et la gentrification déchirent la ville. Nous squattons parce que le logement est un droit, pas un privilège.

L’hôtel Mokum deviendra un lieu pour les Amstellodamois-es elleux-mêmes. Ouvert et accessible, public et anti-commercial, où nous proposerons des programmes vivants, originaux, surprenants, stupéfiants, combatifs, créatifs et innovants. L’hôtel Mokum est ouvert : aux résident-es locaux, aux parties intéressées et aux compagnon-es de combat.

Reprenons Mokum !
Pak Mokum Terug !
https://www.pakmokumterug.nl/


Des squats aux Pays-Bas: https://radar.squat.net/fr/groups/country/NL/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) aux Pays-Bas: https://radar.squat.net/fr/groups/country/NL
Des événements aux Pays-Bas: https://radar.squat.net/fr/events/country/NL





Source: Fr.squat.net