Amnesty International a averti le 13 septembre que le fait de ne pas accorder la prioritĂ© Ă  la lutte contre le changement climatique pourrait constituer la plus grave violation intergĂ©nĂ©rationnelle des droits humains de toute l’histoire, tout en saluant la toute premiĂšre grĂšve climatique organisĂ©e par la sociĂ©tĂ© civile au Pakistan le 20 septembre 2019.

« Amnesty International soutient les Ă©tudiants, militants, dĂ©fenseurs de l’environnement, dĂ©fenseurs des droits des femmes et reprĂ©sentants de la sociĂ©tĂ© civile pakistanais qui s’associent et participent Ă  la grĂšve mondiale pour le climat. La crise climatique nous concerne tous ; aussi, tous ceux qui sont en position de le faire doivent se mobiliser et demander pacifiquement aux gouvernements d’agir immĂ©diatement pour y remĂ©dier Â», a dĂ©clarĂ© Rimmel Mohydin, chargĂ©e de campagne pour l’Asie du Sud Ă  Amnesty International.

[…]

>> Amnesty International soutient les manifestants pour le climat au Pakistan

Article publié le 16 septembre 2019


Article publié le 16 Sep 2019 sur Solidaires.org