Amnesty International alerte sur le fait que l’incapacité des gouvernements à faire face au changement climatique pourrait constituer la plus grande violation intergénérationnelle des droits humains de toute l’histoire, tout en saluant la journée mondiale de grève scolaire contre le changement climatique prévue vendredi 15 mars à l’initiative de jeunes du monde entier.

« Au lieu de critiquer les jeunes parce qu’ils prennent part à ces manifestations, à l’instar de certains responsables politiques mal avisés, nous devrions demander pourquoi les gouvernements s’en tirent à bon compte alors qu’ils sèchent les cours sur l’action climatique. » Kumi Naidoo, secrétaire général d’Amnesty International

[…]