Janvier 12, 2022
Par Extinction Rebellion France
275 visites



Group
Created with Sketch.

Le mouvement Extinction Rebellion est aussi divers et riche que les rebelles qui y participent. Cet est espace
« Parole de rebelles Â» est ouvert Ă  toutes les contributions personnelles ponctuelles. Les avis exprimĂ©s ici par
les rebelles sont personnels et n’engagent que leurs auteur·e·s et pas le mouvement Extinction Rebellion dans son
ensemble (France et International).

Barbouillage de ressentis personnels et de rĂ©flexions analytiques, ce recueil de tĂ©moignages et de critiques Ă©crit entre mi-septembre et fin-novembre 2021 voudrait approfondir les dysfonctionnements de la branche française du mouvement Ă©cologiste international Extinction Rebellion, crĂ©e en 2018. Ces rĂ©flexions creusent notamment certains points abordĂ©s en surface dans les milieux de gauche – l’effaçage des tags ACAB, l’hommage Ă  des victimes de violences policiĂšres en 2019 durant la semaine de RĂ©bellion Internationale d’Octobre, la question de la non-violence, du dĂ©sarmement, des procĂšs, etc.

Les paroles dĂ©roulĂ©es sont saisies en majoritĂ© par des membres actuels du mouvement, et Ă  d’autres temps, par des ex-membres ou participant·es occasionnel·les.

Alice (XR) : “Le droit Ă  s’autocritiquer comme individu et groupe social, collectif, Ă  nous responsabiliser sur l’échelle sur laquelle nous bĂ©nĂ©ficions de privilĂšges me semble primordial, bien que cela puisse s’opposer aux fameux principes dominants de la bienveillance.”

Ces textes n’ont pas pour but de dĂ©courager de rejoindre Extinction RĂ©bellion (XR), ni de provoquer de la honte Ă  celleux qui y militent. Nos combats tiennent Ă  touxtes celleux qui y participent. On est dĂ©jĂ  trop peu nombreux·ses Ă  essayer, Ă  se donner, pour uniquement se jeter des pierres. Évidemment, des points positifs sont Ă  attribuer au mouvement, mais ces textes ne se penchent pas sur ceux-ci. L’exploration des thĂšmes qui suivent vise Ă  questionner la place occupĂ©e par ses membres au sein de leur propre mouvement et dans le militantisme. Peut-ĂȘtre que la discussion pourra ainsi ĂȘtre ouverte et mener Ă  des Ă©volutions. Certains sujets rejoignent de trĂšs prĂšs des problĂšmes qui se posent dans toute la lutte Ă©cologiste (mouvement climat, autonomes etc.).

Alice (XR) : “La culpabilisation : bien sĂ»r qu’elle est contre-productive
dans beaucoup de cas, mais lesquels et pourquoi ? Car la culpabilitĂ© est mal placĂ©e et qu’ainsi cette culpabilisation sert parfois Ă  dĂ©signer des boucs Ă©missaires. Pour autant, devrions-nous censurer la culpabilisation lorsqu’elle cible notre incohĂ©rence, hypocrisie, face Ă  notre lutte avec la somme des privilĂšges dont nous bĂ©nĂ©ficions, comparĂ© Ă  nos camarades de luttes sociales qui sont dans une position de survie ?

Le terme de culpabilisation n’est peut-ĂȘtre pas le plus pertinent; toutefois, le droit Ă  s’autocritiquer comme individu et groupe social, collectif, Ă  nous responsabiliser sur l’échelle sur laquelle nous bĂ©nĂ©ficions de privilĂšges me semble primordial, bien que cela puisse s’opposer aux fameux principes dominants de la bienveillance. Il ne serait pas bon que nous continuions Ă  nous Ă©pargner des discours responsabilisants, par crainte d’échouer dans notre mantra de bienveillance. Les Ă©vidences doivent ĂȘtre rappelĂ©es, et ainsi, comme un rafraĂźchissement, ou dĂ©centrage sur sa personne et son environnement proche privilĂ©giĂ©, nous pourrions enfin avoir un rapport plus honnĂȘte avec et dans nos luttes.”

Processus :

Ces textes ont émergé à la suite de discussions, ateliers et lectures, durant lesquels beaucoup de travail a été fourni par des minorités. Ils ont tous été écrits et récoltés entre mi-septembre 2021 et fin-novembre 2021, je les ai rangé dans 12 chapitres.

On peut voir ce livre comme un recueil de tĂ©moignages, de rĂ©flexions et d’analyses. Certaines de celles-ci sont collectives, d’autres trĂšs personnelles.

Nos regards sont subjectifs,

ils se posent sur Extinction RĂ©bellion France, concernent souvent les groupes de Paris, et plus particuliĂšrement les membres moteurs et plus “anciens”. Les ressentis et prises de positions internes Ă  chacun de ces textes reprĂ©sentent la vĂ©ritĂ© de la personne qui parle au moment oĂč elle parle. Par culture de sĂ©curitĂ©, tous les noms ont Ă©tĂ© modifiĂ©s.

Sommaire:

-Préambule

  1. Écologie Coloniale
  2. Écologie Classiste
  3. Écologie Validiste
  4. FĂ©minismes, luttes LGBTQ+
  5. Un mouvement adapté à ses privilÚges
  6. Massification
  7. Hégémonie des codes
  8. Horizontalité
  9. Organisations virtuelles
  10. La Honte
  11. Manque de recul et d’espace de questionnements
  12. Prendre soin de nos communautés

-Conclusion

contact : [email protected]




Source: Extinctionrebellion.fr