Afd_soldatin01-04-e1586265192704-medium

Afd_detmold-e1586265383925-medium

Torero_fachos-scaled-e1586265499590-medium

« Nous aurions aimé montrer notre solidarité avec toutes les personnes qui veulent franchir les frontières et venir jusqu’ici, dans un des pays les plus riches et les rassasiés du monde. Mais nos forces ne suffisent ni à diffuser ce message, ni à mettre en place des structures pour assurer la sécurité et l’accès aux personnes sans-papiers ou issues de l’immigration. Nous sommes donc assis.e.s en silence devant les écrans, rempli.e.s de haine par les images de la sécurité à la frontière gréco-turque et horrifié.e.s par l’attentat à Hanau.

En réponse, nous nous concentrons sur des ennemi.e.s concret.e.s. Ce que montrent les « conclusions » du BKA (direction générale de la PJ) sur l’attentat de Hanau, selon lesquelles l’assaillant n’aurait eu aucune motivation politique d’extrême-droite, n’est qu’un commentaire cynique visant à détourner le discours de celles et ceux qui dans ce pays, de la NSU jusqu’à Hanau, sont exposé.e.s au danger des campagnes de haine, aux menaces et même aux agressions mortelles […] En attendant, il est nécessaire d’être debout chaque jour et de conspirer la nuit en prenant des positions bien plus inconfortables et isolées que celles de la normalité allemande.
Même en ces temps de Coronavirus et de villes désertes, nous sommes pour continuer nos projets ou à les mener à leur terme. Dans la zone isolée et stérile de nouveaux immeubles de Falkenberg, les rues étaient autant mortes qu’avant le Coronavirus. C’est possible, et les forces de surveillance auront du mal (sans moyens techniques) à nous suivre incognito sur de longues distances.

Qui, si ce n’est nous, est entraîné à se déplacer de façon habile dans ces conditions ?
C’est pourquoi la voiture d’une soldat de l’AfD a brûlé au siège du parti à BVV Lichtenberg : Marianne Kleinert, David-Friedländer-Weg 72, Renault Laguna, grise, B-MK2589. »

Lage (Lippe), 27 mars : dans la nuit, le bureau de la fédération du district Detmold de l’AfD situé au croisement de la Lange Straße et de la Bruchstraße perd ses vitres. L’attaque est revendiquée :
« Malheureusement, quelques semaines se sont écoulées depuis l’inauguration. Nous vous prions de nous en excuser. Nous nous efforcerons à l’avenir de détruire en temps voulu les vitres nouvellement installées afin d’endiguer une énième contamination de racisme, d’antiféminisme et de fascisme. […] En cette période de crises pandémiques, le petit groupe reste toujours une option.
Ne vous perdez pas dans les flux d’internet !
Cherchez des moyens d’agir, car la merde continue ! »

Heilbad Heiligenstadt, 25 mars : dans la soirée, des inconnus sont sortis d’une voiture en marche pour balancer un pavé de 10 cm de longueur sur une des vitres de la permanence de Björn Höcke. Un des collaborateurs du facho se trouvait à l’intérieur au moment de l’attaque. Ce dernier a ressenti le bruit comme une détonation. La violence de l’impact a été énorme, la grande baie vitrée du local a agi comme un énorme amplificateur.

Berlin, 25 mars : Le restaurant „Steakhaus Torero“, qui accueille régulièrement les fachos de l’AfD pour leurs réunions, s’est fait détruire plusieurs vitres tôt ce jeudi. Voici le communiqué :
« L’AfD de Neukölln est en lien étroit avec les néonazis de NW Berlin, plusieurs fonctionnaires de l’AfD ont même été impliqués dans des agressions. Le „Steakhaus Torero“ à Rudow (Neuköllner Strasse 251) est un lieu de rendez-vous pour les fascistes de Neukölln, où des réunions du comité central de l’AfD et des tablées d’habitués ont lieu toutes les deux semaines. Ce matin, on a désigné le Torero pour ce qu’il est : un lieu d’organisation pour les fascistes et les néonazis. Les vitres ont été brisées au marteau et à côté de l’entrée a été laissé l’inscription « Pas de place/Pas d’espace pour l’AfD ».
Nous ne devrions pas nous illusionner sur le fait que les néonazis resteraient chez eux comme tant d’autres pendant la pandémie. Il est important en ce moment même de continuer à sortir, , à garder les yeux ouverts et d’attaquer les fascistes et leurs lieux chaque fois que c’est nécessaire. Les dégâts son d’autant plus graves que ces lieux doivent de toute façon faire face à une perte de recettes.
Le Torero est un des lieux qui restaurent sciemment et intentionnellement l’AfD. […] »

[Cette compilation de brèves et traductions de communiqué a été réalisée à partir du site Chronik]


Article publié le 08 Avr 2020 sur Nantes.indymedia.org