Juillet 22, 2016
Par Squat.net
294 visites


Brèves d’attaques en réponse à l’expulsion de l’espace de vie du Rigaer94 et à la surveillance accrue du quartier nord berlinois de Friedrichshain. Les précédentes brèves de juin et juillet se trouvent ici et .


Kühlungsborn (Mecklenburg Vorpommern). Dans la nuit du 2 au 3 juillet, des inconnus ont lancé des bombes de peinture rouge sur la façade du poste de police et la porte d’entrée d’un magasin de vêtements. La presse parle de 500 euros de dégâts.
« Cette attaque a eu lieu en solidarité avec le squat de la Rigaer94 et tous les autres espaces libres menacés d’expulsion. Chaque expulsion a son prix. Soyez actifs ! »


Cassel (Hesse), 5 juillet. « Depuis des semaines, le squat Rigaer 94 est harcelé par les flics. A Cassel aussi, la solidarité s’est exprimée : dans la nuit de lundi 5 juillet, deux voitures de luxe ont été incendiées au sud et à l’ouest de la ville [visant un Cabriolet et une limousine, ce qui a pour la dernière provoqué près de 10 000 euros de dégâts, NdT à partir de la presse]. A côté des voitures en question, ‘R94’ a été tagué dans la rue, ce qui n’a pourtant pas été mentionné par les flics et la presse.
Huit jours plus tard, dans la nuit du 12 juillet, une banderole a été suspendue sur le bâtiment de l’université sur la Holländischen Platz. L’action a été menée à 4h30 et a été observée par les travailleurs de l’université, lesquels ont immédiatement appelé les agents de sécurité qui ont décoché la banderole après environ 30 minutes. Il n’y a malheureusement pas eu de photos de cette action. Le texte de la banderole disait: ‘Créons et défendons les espaces libres (A)utonomes / Montrez la solidarité avec le Rigaer94 de Berlin’ (+ symbole squat).
Chaque expulsion a son prix !
Montrez-vous solidaires et mettez la politique à genoux. »


Leipzig (Saxe). Dans la nuit du 7 au 8 juillet, le tribunal du travail (équivalent au conseil des Prud’hommes) a perdu 7 vitres. Malheureusement, les dégâts ne s’élèveraient qu’à 2 000 euros. « Nous nous réjouissons des petites et des grandes contributions au Juillet noir« .


Berlin, 10 juillet. « Pour continuer à exprimer notre rage dans la rue après la manif du 9 juillet, nous avons rendu une visite pleine de pierres au bâtiment de bobos au Gerichstr. 17 tôt dans la matinée du 10 juillet. […] Ces nouvelles constructions sont des symboles pour la revalorisation de l’ensemble de la ville que nous refusons et dont nous chercherons à rendre visibles de toutes nos forces. Love Rigaer / Hate Gentrification. »


Berlin, 11 juillet. « Loyers en augmentation. Rénovation urbaine. Reconfiguration. Gentrification. Refoulement. Expulsion de logement par la force. Zones de danger. Pacification. Appartements en copropriété. Lofts. Luxe. Toutes choses auxquelles nous sommes confrontées chaque jour. A chaque coin de rue, de nouvelles constructions de luxe avec des milliers de logements en copropriété et une part marginale de logements ‘socialement acceptables’ avec une moyenne de prix des loyers qui est en augmentation constante. […] Pour des milliers de raisons et par amour du Rigaer94, nous avons attaqué dans la nuit de lundi l’agence immobilière pour lofts et apparts en copropriété sur la Straußberger Platz à Friedrichshain. Les vitres éclatées et ‘les graffitis sur la façade’ sont notre contribution au Juillet noir. »


Berlin, 12 juillet. « Pitsch patsch. Dans la nuit du 12 juillet, la façade de Wedding Immobilien au Seestraße 42 dans le quartier de Wedding a été barbouillée et marquée. Plus ‘espace d’exposition’ que bureaux, Wedding Immobilien est une entreprise du propriétaire et gérant immobilier Michael Rost, actif dans la transmission de biens immobiliers. C’est l’expression d’une ville exclusivement réservée à quelques-uns et la suppression des espaces pour ceux qui trouvent toujours moins de place dans cette ville fondée sur le profit et la rentabilité. […] »


Berlin, 12 juillet 2016. « En solidarité avec le squat Rigaer94 et tout le quartier assiégé, nous nous sommes occupés de briser les vitres de KIK de la Weserstr. Par le choix de la cible, nous voulons apporter notre contribution à la campagne #Make KiK Pay ». Vous trouverez une explication détaillée ici.
Relions et intensifions les luttes !


Berlin, 13 juillet. « La nuit dernière, la vitrine et la porte d’entrée des bureaux de l’agence immobilière Von Poll Immobilien de la Görschstraße 50 (quartier de Pankow) ont été brisées et marquées à la peinture. Concernant Von Poll Immobilien, il s’agit d’une entreprise qui se consacre entièrement à la vente et à la location de biens immobiliers de luxe avec plus de 200 bureaux et agences. Sur la page principale de son site internet, ça parle d’une ‘passion commune pour l’immobilier premium‘ ainsi que d’une ‘clientèle exclusive, qui prime à tout moment’. Celui qui peut débourser 2,9 millions pour une villa à Berlin-Buch (sans rire!) est ici à la bonne adresse. […]”


Berlin, entre mercredi 13 et jeudi 14 juillet. Les médias allemands rapportent que les soutiens au squat Rigaer94 ont fait la fête mercredi pour célébrer la déroute de l’ennemi devant le tribunal: en effet, la justice a reconnu l’expulsion du 22 juin comme ‘illégale’. Bien évidemment, ceci n’a rien changé à la situation devant le n°94 de la Rigaerstrasse, car flics et agents de sécurité sont toujours en nombre à l’intérieur et autour du bâtiment et continuent à harceler et intimider les occupants et les voisins. Il semblerait que d’autres aient choisi de poursuivre la fête pendant la nuit dans les rues de Berlin.
Dans la Proskauer Straße (à proximité de la Rigaerstraße), des toilettes publiques ont été ravagées par les flammes. Le feu a également endommagé deux voitures et un arbre. Vers 00h30, sur la Radenzer Straße (dans le Baumschulenweg), une voiture de luxe de type Porsche a été incendiée et sérieusement endommagée. »


[Publié le 14 juillet sur le Chat Noir Émeutier.]




Source: