Des camarades présentEs à Sarrebruck nous ont fait parvenir leur témoignage et plusieurs photos prises sur place de cette initiative néonazie heureusement contrée par un rassemblement antifasciste.

IL y a une quinzaine de jours, le samedi 30 septembre, des néonazis du NPD ont tenté faire une manifestation dans la ville de Sarrebruck en Allemagne. Jacqueline Süßdorf, avec son parti Bündnis Saar, avait appelé à un rassemblement pour ce jour. Un grand dispositif policier était sur place pour protéger les 27 fachos venus à 14h30 se regrouper devant le centre commercial « Europa-Galerie » en face de la gare de Sarrebruck où environ 200 antifascistes étaient déjà sur place.

En bas : au micro, Achim Ezer, avec à sa droite Jacqueline Süßdorf.

Jacqueline Süßdorf, Achim Ezer du groupe Christlichen Patrioten Deutschlands, Detlef Walk membre de la Kameradschaft Zweibrücken et ancien membre du groupe Weisse Wölfe Terrorcre“ maintenant interdit, ainsi que Curd Schumacher, idéologue du « Reich », étaient présents pour des prises de parole. Heureusement, le bruit des 200 antifascistes présentEs, les slogans ainsi que les sifflets ont rendu les discours des néonazis totalement inaudibles pour les passants.

Süßdorf avait également déposé officiellement une manifestation et c’est sous la protection de la police que la vingtaine de nazis est partie en manif. Les flics allemands ont fait plusieurs tentatives pour freiner la contre-manif antifa, mais celle-ci a réussi à bloquer les néonazis au bout de cent mètres. Ceux-ci sont restés jusqu’à 20h30, coincés dans un chantier de la zone piétonne de Sarrebruck, avant de se retirer très déçus, toujours sous la protection de la police.

C’est sous les quolibets des antifascistes et de la population, mais sous protection policière, que les néonazis ont tenté d’occuper la rue…

Tout au long de cet après-midi c’est au cri de « Nazis Raus » que les antifascistes ont clairement et fermement montré leur détermination à ne laisser aucune place aux nazis dans la ville de Saarebruck.

La plaque de la mercedes des néonazis ne fait pas dans la dentelle : on y retrouve le 18 (pour Adolpf Hitler), et le 88 (pour Heil Hitler) si chers aux néonazis…

Par La Horde,
Source: http://lahorde.samizdat.net/2017/10/12/allemagne-manifestation-nazi-bloque-a-sarrebruck/