Juin 8, 2021
Par Sans Nom
251 visites


Brême : les véhicules de la police anti-émeute partent
en fumée

traduit de l’allemand de chronik, 6 juin 2021

(Weser-Kurier). Dimanche matin, des inconnus ont mis le feu à plusieurs voitures de la police anti-émeute à Brême. Selon les déclarations de la police, vers 2h40, plusieurs engins incendiaires auraient été lancés de l’arrière de l’enceinte du commissariat sur les véhicules garés-là. Trois fourgons et un bus ont ainsi été réduits en cendres et quatre voitures de patrouille ont été endommagées par la chaleur. La Sûreté de l’État enquête sur d’éventuels mobiles politiques.

Les politicien-ne-s de Brême condamnent cette attaque. Le sénateur de l’Intérieur, Ulrich Mäurer (SPD), l’a par exemple qualifiée de « folie absolue », puisqu’il s‘agirait d’une attaque contre « notre sécurité à tous ». On ne sait certes pas qui est derrière, mais certains éléments « indiqueraient qu’il s’agit d’une attaque de la gauche radicale », selon la police. Depuis quelques temps, il y aurait une augmentation des délits politiques contre des institutions étatiques, des entreprises immobilières, l’armée fédérale ainsi que des instituts financiers au niveau national. « La spirale de la violence tourne toujours plus vite », a déclaré Mäurer.

Dans ce sens correspondrait aussi le vandalisme aux motivations politiques dans le quartier de Neustadt survenu dans la nuit de samedi à dimanche. Là, des containers à ordures ont été incendiés et les vitres de deux agences immobilières brisées.


Berlin : incendie de véhicules d’une société immobilière
traduit de l’allemand de chronik, 3 juin 2021

(dpa/bb). Deux voitures d’une société immobilière ont été incendiées, certainement volontairement dans le quartier de Kreuzberg. La police criminelle suspecte des motivations politiques, car tout ce qui a trait à la problématique des loyers est actuellement politiquement brûlant. Le département de la Sûreté de l’État en charge des faits dits politiques de la police criminelle régionale (LKA) est chargé de l’enquête.

Des véhicules de sociétés immobilières ne cessent d’être la cible d’incendies de la part d’extrémistes de gauche. La porte-parole de la police n’a pas indiqué à quelle entreprise les voitures appartenaient.
[d’après les photos du BZ, il s’agirait de véhicules de la Degewo]


Berlin : des véhicules de l’entreprise de BTP Strabag
incendiés

traduit de l’allemand de chronik, 31 mai 2021

Le 5 juin aura lieu une journée d’action anti-autoroute au niveau national. Ce signal de départ contre la folie automobilo-capitaliste a été pour nous l’occasion de mettre le feu à un véhicule de Strabag dans la nuit de dimanche à lundi.

Personne n’a été mis-e en danger, aucune autre voiture n’a été endommagée et surtout l’attaque ne visait pas le/les conducteurs/trices du véhicule.

Dans ce monde mené par les idées de profit et d’optimisation, cette entreprise continue à appuyer sur le levier du toujours plus loin, plus grand, plus rapide… creuse des tranchées à travers les paysages et ce faisant n’est encore, malgré sa taille, qu’un petit joueur. Strabag fait partie du problème d’un monde qui ne cesse de placer la nature toujours plus sous son joug.

« Chaque nouveau mètre d’autoroute signifie la destruction du climat, coulé dans le béton  »
Attaquer l’IAA [salon international de l’automobile] à Munich/Salutations à toutes les occupations de forêts/ Le
Rigaer94 restera !


Kloster Veßra (Thuringe) : le lieu de rencontre néo-nazi Goldener Löwe incendié
traduit de l’allemand de chronik, 28 mai 2021

(MDR). Un local utilisé par des extrémistes de droite a de nouveau brûlé en Thuringe. Cette fois, c’est l’auberge de l’extrémiste de droite connu dans toute l’Allemagne, Tommy Frenck, qui a été touchée à Kloster Veßra, dans le district d’ Hildburghausen.
Le feu aurait été mis à partir de la cave. Un incendie volontaire a aussi eu lieu dans un snack avoisinant. Le montant des dégâts n’est pas encore connu, personne n’a été blessé.

Le président du Conseil régional Bodo Ramelow a déclaré : « L’incendie de bâtiments n’est ni un argument ni un comportement politique. S’il s’agit d’un incendie volontaire, il s’agit d’un délit très grave. La violence auto-légitimée est totalement inacceptable et secoue le fondement de notre état de droit démocratique. »

L’incendie de cette auberge est le troisième incendie de local
d’extrême-droite en Thuringe en quelques semaines. En avril, l’ancien Rittergut avait brûlé à Guthmannshausen dans le Kreis Sömmerda, de même qu’une ancienne auberge à Sonneberg.


Hambourg : double-attaque contre Pôle emploi
traduit de l’allemand de chronik, 25 mai 2021

Dans la nuit du 24 au 25 mai, nous avons rendu visite aux Pôle-emploi de Mümmelmannsberg et Eimsbüttel. Avec des pierres, de la peinture et des marteaux.

Depuis des années le système Harz-IV sert à tourmenter, à harceler des gens et à les contraindre à des conditions de travail toujours plus merdiques. Cela apparaît à nouveau particulièrement clair avec la pandémie actuelle de corona.

Qu’est qui force les gens à aller dans les entrepôts d’Amazon, à enfourcher les vélos de livraison ou à bosser dans les centres d’appel ?
C’est aussi la peur de redevenir un simple numéro pour l’administration, de perdre son logement ou de ne plus avoir d’argent pour la bouffe à la fin du mois.
Pendant ce temps, les chef-fe-s, les actionnaires et les millionnaires continuent d’empocher de gros profits. Ainsi, on supporte parfaitement bien le confinement dans les quartiers chics de Havestehude et Blankenese.

On peut aller au boulot dans des trains de banlieue bondés le matin, mais il est interdit de boire une bière dans le parc le soir. Quelques vitres brisées n’y changeront naturellement rien. Mais il pourrait y en avoir plus ! Et la rage latente pourrait bien chercher sa juste cible … Pour cela nous sortons la nuit, sans trêve

P.S. : Salutations solidaires à Lina !


Nochten (Lausitz) : sabotage contre la mine de charbon
traduit de l’allemand de chronik, 23 mai 2021

Le 23 mai à l’aube, nous avons décidé de faire une petite promenade
printanière et de mettre un bâton dans les roues du capitalisme-extractiviste-de merde.

Nous avons pris quelques outils et nous avons mis hors d’usage  une bande transporteuse dans la mine de charbon de Nochten. Ça a été étonnamment facile à faire. Nous sommes en colère contre la destruction au nom du profit et du pouvoir que mènent la LEAG et le prétendu gouvernement qui lui en a donné l’autorisation. Nous ne sommes pas disposé-e-s à attendre plus longtemps une grande étincelle déclenchant la révolution. Nous ne pouvons pas non plus nous permettre d’attendre, alors que notre planète  et les êtres humains meurent suite au changement climatique.

Pour la mort du capital et la réappropriation de notre vie !
Le charbon c’est la mort, le sabotage c’est la joie !

Comment on fait

La mine : dans la première partie de la mine à ciel ouvert il y a beaucoup de coins de forêt dans lesquels tu peux bien te cacher. Au milieu du bord avant, situé à l’ouest, un chemin mène dans la mine. De l’autre côté de la mine, l’entrée est plus difficile car le rebord est trop abrupt pour descendre en escalade de manière sécure.

Les bandes transporteuses : il y a plusieurs bandes transporteuses pour le sable et le charbon. En entrant dans la mine, tu arrives directement sur le convoyeur qui transporte le sable. Pour causer plus de dégâts, il vaudrait mieux attaquer celui pour le charbon, mais celui qui se trouve en dehors de la mine est très surveillé par des vigiles et des caméras, ce qui rend difficile de partir de manière sûre. Pour atteindre la bande transporteuse de charbon dans la mine, il faut faire tout le chemin jusqu’au fond.

La bande est composée de caoutchouc et d’une centaine de fils d’acier d’un diamètre de 7mm. Il est possible de sectionner le caoutchouc avec un cutter Stanley (emporter des lames de rechange). Pour atteindre les fils d’acier au milieu de la lanière, il faut ôter le caoutchouc sur le côté, en haut et en bas. Pour ce faire, faire une incision d’un angle de 45 degrés dans le caoutchouc, soulever ensuite le morceau découpé avec un tournevis plat pour l’attraper et le tirer à l’aide d’une pince universelle ou d’une pince coupante. En même-temps continuer à inciser le caoutchouc. De cette manière, une couche du caoutchouc peut être enlevée. Une fois les fils d’acier dégagés, ils peuvent être sectionnés avec un coupe-boulon. Répéter cette manière de procéder jusqu’à être satisfait-e de la destruction occasionnée.
Il existe une vidéo avec des instructions de réparation, mais qui sont
aussi utiles pour l’inverse: https://www.youtube.com/watch?v=LGl6jKsttYw
Nous espérons que cette technique, ainsi que d’autres façons de mettre hors-service ces machines, se répande largement.

Timing : Le week-end, il y a de bonnes chances que  la bande transporteuse ne fonctionne pas la nuit. Mais il n’y a pas de planning fiable, il faut donc s’en assurer avant d’entrer dans la mine.

Sécurité : il n’y a pas beaucoup de véhicules de sécurité dans la mine et encore moins  dans la partie avant de la mine à ciel ouvert. De plus on peut les voir de loin, car il s’agit d’une vaste étendue. S’ils approchent, il faudrait se cacher de l’autre côté  de la bande transporteuse. Les machines sont très éclairées de nuit, et les endroits à l’ombre sont parfaits pour se cacher.
Mises à part les bandes transporteuses, il y  a aussi beaucoup d’autres cibles possibles. Dans la partie avant de la mine à ciel ouvert se trouvent beaucoup de grandes machines jaunes sans aucune surveillance.
Frapper les machines vraiment grandes dans la mine ferait vraiment de gros dégâts, fais-savoir à tout le monde si tu sais comment on fait stp.

Ressources utiles :
images-satellite actuelles:
https://www.sentinel-hub.com/explore/sentinelplayground/
„Ecodefense“: The Field Guide to Monkeywrenching“

Nos actions ne mèneront certes pas demain à l’effondrement de l’État, mais elles nous permettent de retrouver un peu de la raison et de la confiance en nous, qui nous ont été volées. Elles nous rappellent que l’État n’est pas aussi omniscient ou omnipotent qu’il aimerait nous le faire croire.

Nous avons trouvé la liberté et la puissance dans l’attaque de cette nuit et appelons tou-te-s les anarchistes, autonomes et insurgé-e-s à être dangereux-ses envers tout ce qui fait la guerre à nos corps, à la terre et à notre propre vie. Prends la nuit pour toi et attaque, détruis leurs machines, réduis leur richesse en miettes, taillade leurs pneus.

Attaque et rappelle leur notre présence.
Avec amour et rage, Go Fuck Shit Up !!!




Source: Sansnom.noblogs.org