Novembre 9, 2022
Par Paris Luttes
276 visites

Lors de cette vague de violences entièrement organisée par les nazis, plusieurs centaines de personnes juives furent tuées et plusieurs centaines d’autres se suicidèrent. A Berlin et Vienne uniquement, 400 morts par suicides ont été dénombrés.

Le chiffre total des victimes juives se monte à plus de 2500. Vingt-six mille personnes furent arrêtées et pour certaines jetées dans des camps de concentration. Deux cent soixante-quinze synagogues furent brûlées ou détruites ( voir ici le déroulement organisé par les nazis).

Magasin juif vandalisé pendant la Nuit de Cristal, portant l’inscription « Juda (Juif) crève ! »

Dans la montée du nazisme et du fascisme en Europe, la Nuit de Cristal a représenté un jalon important.

Les nazis, au pouvoir depuis 1933, franchissaient une nouvelle étape avec cette vague de violences antisémites commises au vu et au su de toute l’Europe.

Les images des synagogues incendiées, des enfants, des femmes et des hommes assassinés, arrêtés en masse, frappés et humiliés en public ne pouvaient pas être ignorées.

Pourtant, en France les informations venues d’Allemagne ne changèrent pas la situation ; ni à la politique de refoulement des Juifs qui tentaient de fuir l’Allemagne, ni à la politique de laissez faire face à Hitler. La France fut ainsi la seule grande démocratie à ne pas avoir dénoncé officiellement les massacres perpétrés dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938.



Source :
http://www.memorial98.org/2021/11/nuit-de-cristal-nazie-9-novembre-2021-rassemblement-de-memoire-et-de-mobilisation-paris-gymnase-japy.html




Source: Paris-luttes.info