À la cinquième semaine de la mobilisation populaire réclamant « le départ du pouvoir et… du système», le débat dans les milieux politiques et médiatiques commence à aborder la question d’une transition politique sous son angle constitutionnel. Bouteflika peut-il faire l’objet d’une procédure d’empêchement et si oui, quelles en sont les implications ? Le rôle de l’armée au cours d’une telle période est également au centre des discussion. Mais la vraie question est celle d’une rupture démocratique avec le système actuellement en place, et c’est cette question que pose la mobilisation populaire qui s’amplifie depuis le 22 février.