En 1953, un homme Ă  l’accent russe, se prĂ©sente au directeur du cĂ©lĂšbre magazine Life, Ă  New York. Il affirme qu’il s’appelle Alexandre Orlov, qu’il est russe, qu’il vit aux États-Unis depuis 1938 sous une fausse identitĂ© et, surtout, qu’il a Ă©tĂ©, pendant vingt annĂ©es, un espion au service de l’Union soviĂ©tique et de Staline.

Son histoire hallucinante nous ramĂšnera au temps de la Terreur stalinienne et de la guerre d’Espagne, lorsque Orlov, en 1936, est envoyĂ© Ă  Barcelone pour liquider les partisans du Parti ouvrier d’unification marxiste (POUM) et de Trotsky, une tĂąche que ce tueur mĂ©thodique accomplira avec zĂšle et sang-froid.

Et c’est Ă  Orlov que le NKVD (futur KGB) confie la mission d’organiser le transport par bateau de l’or espagnol vers Moscou. Mais au moment oĂč la Terreur s’apprĂȘtera Ă  se retourner contre lui, Orlov rĂ©ussira Ă  fuir… emportant avec lui son secret.

France Inter, vendredi 31 juillet 2020

par Stéphanie Duncan


Article publié le 02 AoĂ»t 2020 sur Demainlegrandsoir.org