En 1953, un homme à l’accent russe, se présente au directeur du célèbre magazine Life, à New York. Il affirme qu’il s’appelle Alexandre Orlov, qu’il est russe, qu’il vit aux États-Unis depuis 1938 sous une fausse identité et, surtout, qu’il a été, pendant vingt années, un espion au service de l’Union soviétique et de Staline.

Son histoire hallucinante nous ramènera au temps de la Terreur stalinienne et de la guerre d’Espagne, lorsque Orlov, en 1936, est envoyé à Barcelone pour liquider les partisans du Parti ouvrier d’unification marxiste (POUM) et de Trotsky, une tâche que ce tueur méthodique accomplira avec zèle et sang-froid.

Et c’est à Orlov que le NKVD (futur KGB) confie la mission d’organiser le transport par bateau de l’or espagnol vers Moscou. Mais au moment où la Terreur s’apprêtera à se retourner contre lui, Orlov réussira à fuir… emportant avec lui son secret.

France Inter, vendredi 31 juillet 2020

par Stéphanie Duncan


Article publié le 02 Août 2020 sur Demainlegrandsoir.org