Un cri d’alarme de l’association des paysans de Khuza’a et Abasan.

Association rurale pour le développement de l’agriculture (RAAD) et Union Juive Française pour la Paix (UJFP).

L’opiniâtreté des paysans de Gaza, s’obstinant à cultiver leurs champs, sous les balles s’il le faut, est l’une des formes vivantes de la résistance palestinienne. Le mouvements de solidarité en France le comprend clairement, comme l’a bien montré le succès des deux campagnes “Château d’eau” coordonnées par l’UJFP, qui ont permis d’assurer l’irrigation des champs des villages de Khuza’a et d’Abasan, le long de la dangereuse barrière de séparation.