Nous vous rappelons l’appel IMPORTANT de se mobiliser pour la manifestation du 1er juillet, DIMANCHE, à Midi pour faire barrage à l’extrême-droite et ses groupuscules.

Voici le lien pour manifestation de dimanche. La Place Valois est à proximité du métro Joliette 

https://www.facebook.com/events/177142336312921/

UNE MOBILISATION POPULAIRE CONTRE L’EXTRÊME-DROITE

Contrairement à ce que certains médias publient, il ne s’agit pas d’un rassemblement entre deux groupuscules. En fait, l’objectif est de mobiliser le plus grand nombre, de toutes les communautés, pour exprimer notre désir de bâtir des solidarités et d’opposer une fin de non-recevoir aux groupes de l’extrême-droite et les nazillons qui veulent provoquer et s’attaquer aux droits économiques et sociaux de tous et de toutes.  La population a démontré, dans le passé, son désir de vivre dans un climat libre de racisme et d’intolérance, comme en novembre dernier.

L’extrême-droite- un lourd passé de violence

Selon les dires des cheufs de la nébuleuse d’extrême-droite, ils ne sont pas violents. Ils ont passé des semaines à se réunir dans des brasseries (ie. on peut se rappeler des années 20) pour préparer leurs troupes pour leur marche.  Lors des événements récents, comme à Québec, l’été dernier, ils ont infiltré la manifestation contre le racisme pour provoquer des incidents. 

Un membre d‘ATALANTE a également tenté et réussi à provoquer un incident, avant de rejoindre les membres de La Meute coincés dans un garage souterrain (voici l’épisode) Du téléphone, au salut nazi, à l’affrontement et, ensuite à la jouissance du travail accompli!

Tout cela pour provoquer une confrontation.

Il y avait  un climat de tension et des incidents malheureux envers des médias ainsi que certains individus sont à déplorer. Ensuite, lors de la manifestation en septembre dernier, au poste frontalier de Lacolle des SA et autres, on a attaqué un journaliste sous les yeux des forces anti-émeute de la Sûreté du Québec;

Plus récemment, alors que l’extrême-droite a manifesté contre les migrants à Lacolle le 19 mai dernier, ces sbires ont tenté de faire passer la blogueuse d’extrême-droite Goldy comme une victime d’une attaque. En fait, elle cherchait La Meute et les SA qu’elle s’est retrouvée à filmer un rassemblement de personnes de la localité, opposés à la présence de l’extrême-droite, puis, à se tromper encore une fois, pour se retrouver à filmer des personnes contre le racisme. Ce vidéo a été diffusé dans les cercles extrémistes pour tenter d’identifier les personnes dont le seul crime est de s’opposer au racisme et à l’intolérance. Pourtant, au même moment, les membres de la Milice du III%, sous l’oeil bienveillant de la Meute et des SA ont agressé sauvagement une observatrice de leur regroupement pour ensuite diffuser sa photo et ses cartes d’identité sur les réseaux sociaux! Un membre de la Milice du III% se félicite- aucune arrestation!!!!

Encore une fois, silence médiatique sur cette sauvage agression de la part des nazillons. Pendant ce temps, le cheuf de La Meute donnait des entrevues pour dire Je suis présent pour dire que nous ne sommes pas là!!!

Certains membres de l’extrême-droite ont également participé à la fête des supréamcistes blancs et nazis à Charlottesville, au États-Unis l’été dernier. Un membre américain de cette bande de racistes extrémistes vient d’ailleurs de recevoir 30 accusations pour crimes haineux et meurtre après avoir foncé avec son auto dans les rangs d’une manifestation contre le racisme.

Une tradition d’attaques contre les minorités et les antifascistes

L’ex-grand dragon du KKK, Walkyrie, a travaillé au soutien et l’essor de manifestations racistes contre des immigrants d’origine somalienne dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve dans les années 90. Ils ont réussi à obliger la Ville de Montréal à relocaliser ces jeunes, pour la plupart, hors du quartier après 3 jours d’émeutes. Travaillant de concert avec ses amis boneheads (ie. terme identifiant les skinheads nazis) du Mouvement de la Résistance Aryenne (ARM), on  a vu des attaques régulières homophobes et lesbophobes dans le village gai de Montréal. Ici, certains de ces nazis le 25 août 1991 au Métro Papineau;


Cette fois, il y a eu une arrestation, avant le début des attaques dans le village gai de Montréal.

De plus, les groupes d’extrême-droite se disent ouverts et pas raciste! Voilà un de leur commentaire face aux musulmans;

UN AUTRE ÉVÉNEMENT IMPORTANT

En septembre 2014, l’extrême-droite identitaire a reçu Serge Ayoub, dit Batskin, pour une conférence à Montréal. Cela a galvanisé les troupes, entre autre, des Fédération des Québécois de Souche et des membres d’ATALANTE en développement. Il faut se rappeler un moment important de cette conférence, suivie d’une marche de provocation dans les rues de Montréal.

Cette rencontre avec le nazillon français Ayoub s’est tenue 3 mois après que son organisation ait été dissoute par le Conseil d’État en France en juin 2014. Ses groupes, la 3ème Voie et les Jeunesse Nationaliste Révolutionnaire (JNR) ont été déclaré milices violentes et le gouvernement français a révoqué leur statut.

Le groupe a perpétré de nombreuses attaques violentes contre des groupes minoritaires, des membres de la communauté LGBTQ et des antifascistes en France. Le 5 juin 2013, les milices du JNR d’Ayoub ont battu sauvagement et tué CLÉMENT MERIC. Clément était un jeune militant antifasciste en France, actif dans le mouvement étudiant, d’ACT-UP et des mouvements de soutien aux immigrants. Ils l’ont battu à mort. Un an après ce meurtre sauvage, 3 mois après que l’État français décide de la dissolution de cette milice fasciste, les extrémistes québécois l’invitent et organise une véritable tournée de triomphe.

Images de récentes manifestations en France en mémoire de Clément Méric.

Plusieurs de ces personnes sont actifs au sein d’ATALANTE et autres groupuscules de l’extrême-droite au Québec.

Plusieurs manifestations se tiennent, à travers le monde, pour commémorer la mémoire de Clément Méric. Nous devons faire nôtre ce devoir de mémoire et se mobiliser Dimanche le 1er juillet 2018 à Montréal.

L’importance de la mobilisation du 1er juillet;

Avec le développement massif d’appui aux migrants et aux politiques de Trump, plus de 600 manifestations se tiennent aujourd’hui aux États-Unis et dans 5 villes canadiennes. Avec le développement d’une caravane, tout au long du week-end, pour sensibiliser la population au sort des migrants dans les régions frontalières du Québec-États-Unis, nous devons porter notre message d’unité face à ces extrémistes de la droite identitaire et les fascistes qui veulent prendre la rue.

Ils ne sont PAS LE PEUPLE, comme le réclame le cheuf de La Meute. Ils veulent tenter de s’unifier et utiliser les médias pour faire avancer leur cause nauséabonde.

Les médias ne doivent pas tomber dans le piège de l’extrême-droite. Ce ne sont pas des citoyens ordinaires, mais les militants(es) de l’intolérance, des préjugés et du racisme. Face aux événements d’intimidation des journalistes de VICE media à Montréal par le commando d’ATALANTE, pour plusieurs groupes d’extrême-droite, ‘les journalistes manquent de sens de l’humour’!!!!

Nous aimerions entendre les commentaires de ces extrémistes face au récent message d’un de leur guru de l’ALT-Right américaine, Milo Yiannopoulos, ‘j’ai hâte que des milices paramilitaires tue des journalistes à vue’ (propos tenu le 26 juin 2018 à un journaliste du New York Observer). Cela était 2 jours avant la tuerie de journalistes dans la salle de rédaction du Capital Gazette au Maryland. Propos qu’il a maintenu par la suite!!!!

Il importe, également que les Services de Police arrêtent, comme ils l’ont affirmé aujourd’hui, extrêmement neutre! Vous avez, entre autre, 7 suspects de l’invasion des locaux de Vice Média toujours au large. On se demande encore comment Ralf Stomper peut festoyer avec ses Kamarades d’Atalante alors qu’il fait face à 4 accusations criminelles!

NO PASARAN!

Groupe de recherche sur l’extrême-droite et ses allié(es)

Photos militantes, Facebook, Libe


Article publié le 17 Oct 2020 sur Gredacanada.wordpress.com