Mai 16, 2021
Par Expansive
369 visites


Dans une petite zone fertile où le stade de rennes voudrait étendre ses parkings, sont cultivées en terre avec entretien régulier des arbres fruitiers.

Ces plantations ont été faites au cours d’une manifestation pour contester et refuser ce projet d’extension d’infrastructures qui détruirait des espaces et des habitats vivants.

Cette semaine, les services de la ville métropole de rennes doivent tondre et broyer l’herbe des parcelles, des talus de la Prévalaye. C’est un travail répété chaque année qui ne vise pas directement ces plantations fruitières et nous espérons qu’elles seront préservées de la destruction !

N’hésitez pas à passer sur zone, située juste à côté de la rocade sur la route de sainte-foix après le numéro 225 (coordonnées GPS : 48.100571, -1.721441), pour voir la pousse et peut-être empêcher le broyage !


Pour informer du contexte, la présentation par le stade de Rennes d’un projet d’extension d’infrastructures est contestée massivement et joyeusement en plusieurs rassemblements et manifestations, ainsi que formellement et verbalement à chaque séance de concertation pilotée par la ville de Rennes sur la Prévalaye.

Des terres fertiles sont menacées d’artificialisation, celles que nous entendons défendre notamment pour leurs biodiversités, pour des raisons climatiques, et pour des usages alimentaires et solidaires.




Source: Expansive.info