Octobre 14, 2022
Par Le Numéro Zéro
180 visites

CommuniquĂ© pour l’anniversaire de l’Alarm Phone.

Il y a huit ans, le 11 octobre 2014, nous inaugurions le lancement de l’Alarm Phone, une ligne d’assistance pour les personnes se trouvant en dĂ©tresse en mer. Nous avons choisi cette date car elle marquait l’anniversaire d’une catastrophe qui s’était produite le 11 octobre 2013, lorsque les autoritĂ©s italiennes et maltaises avaient retardĂ© le sauvetage d’un bateau en train de couler. Plus de 200 personnes sont mortes dans le naufrage. Au cours des huit derniĂšres annĂ©es, nos Ă©quipes ont Ă©tĂ© disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ont aidĂ© plus de 5 000 bateaux en dĂ©tresse le long des diffĂ©rentes routes maritimes vers l’Europe – la mer MĂ©diterranĂ©e, l’Atlantique jusqu’aux Ăźles Canaries et, depuis 2022, Ă©galement la Manche, de la France au Royaume-Uni. Ces 5 000 bateaux ne transportaient parfois que cinq ou dix personnes, pour la plupart entre 30 et 80 individus, mais aussi frĂ©quemment plus de 100 personnes, parfois mĂȘme plus de 500 personnes.

Par tĂ©lĂ©phone, nous avons Ă©tĂ© tĂ©moins de la disparition ou de la noyade de milliers de personnes au cours des huit derniĂšres annĂ©es. Nous avons Ă©coutĂ© leurs parents et amis dĂ©sespĂ©rĂ©s, Ă  la recherche de leurs proches ou en quĂȘte de rĂ©ponses. Nous avons Ă©galement Ă©tĂ© tĂ©moins de refoulements violents, de la maniĂšre dont des personnes sont abandonnĂ©es Ă  leur sort en pleine mer, ou bien capturĂ©es et renvoyĂ©es de force vers le pays qu’elles avaient cherchĂ© Ă  fuir.

Dans le mĂȘme temps, nous avons vĂ©cu d’innombrables moments de joie, de rĂ©sistance et de solidaritĂ©, avec des personnes ayant pu atteindre l’Europe, ou ayant Ă©tĂ© secourues Ă  temps. Nous avons Ă©tĂ© tĂ©moins de la façon dont les personnes qui font la traversĂ©e se sont organisĂ©es de maniĂšre collective pour contourner les frontiĂšres de l’UE, et comment celles-ci ont construit des structures de soutien tout au long de leur voyage. Et nous avons fait partie de rĂ©seaux de solidaritĂ© de plus en plus grands, avec une flotte et des avions civils qui sillonnent la mer et le ciel, des Ă©quipages de navires marchands, ainsi que des mouvements militants qui se sont rassemblĂ©s pour lutter contre la violence des frontiĂšres.

En MĂ©diterranĂ©e occidentale, entre le Maroc et l’Espagne, nous pouvons encore observer des opĂ©rations de sauvetage menĂ©es par le Salvamento Maritimo espagnol, souvent le long de la route vers les Canaries. MalgrĂ© tout, l’Espagne, et l’UE dans son ensemble, continuent de financer le Maroc pour qu’il joue son rĂŽle de gardien des frontiĂšres europĂ©ennes et nous avons assistĂ© Ă  de terribles brutalitĂ©s dans cette rĂ©gion, notamment prĂšs de Melilla. Le 24 juin 2022, au moins 40 personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es lors d’un massacre Ă  caractĂšre raciste au niveau de la clĂŽture de l’enclave espagnole – une scĂšne insoutenable de violence nĂ©ocoloniale, menĂ©e par les forces marocaines, mais soutenue par les politiques migratoires et frontaliĂšres de l’UE. Ces victimes font partie des milliers de personnes qui meurent aux frontiĂšres espagnoles chaque annĂ©e, notamment le long de la route de l’Atlantique.

La guerre contre les personnes qui se dĂ©placent est Ă©galement une rĂ©alitĂ© quotidienne en mer ÉgĂ©e, ainsi qu’à la frontiĂšre terrestre entre la Turquie et la GrĂšce. Les gouvernements grec et turc utilisent les personnes qui voyagent comme des pions dans leurs jeux de pouvoir militaristes et nationalistes. Si les refoulements grecs existent depuis longtemps, ils sont devenus systĂ©matiques Ă  partir de mars 2020. MĂȘme les personnes ayant dĂ©jĂ  mis le pied sur les Ăźles grecques sont forcĂ©es de monter sur de petits radeaux de sauvetage et abandonnĂ©es dans les eaux turques. Ce sont clairement des cas de tentatives de meurtre. Ces crimes qui se dĂ©roulent aux frontiĂšres sont devenus monnaie courante en mer ÉgĂ©e et dans la rĂ©gion de l’Évros. En mars dernier, la petite Maria, ĂągĂ©e de 5 ans, faisait partie des personnes qui ont perdu la vie Ă  cause de ce rĂ©gime de refoulement.

En MĂ©diterranĂ©e centrale, un rĂ©gime de refoulement inversĂ© a Ă©tĂ© mis en place, notamment grĂące Ă  une collaboration entre les drones de Frontex, les avions de l’UE, et les soi-disant « garde-cĂŽtes libyens Â». La flotte civile Ă©tant souvent prĂ©sente dans cette zone frontaliĂšre, de nombreux cas de non-assistance et d’interception ont pu ĂȘtre contrĂ©s, des personnes secourues, et les crimes frontaliers documentĂ©s et dĂ©noncĂ©s publiquement. NĂ©anmoins, la route de la MĂ©diterranĂ©e centrale reste l’une des plus meurtriĂšres au monde, notamment parce que les États membres de l’UE ne viennent pas secourir les bateaux en dĂ©tresse dans les zones les plus dangereuses au large des cĂŽtes libyennes et tunisiennes.

De plus en plus de personnes ayant survĂ©cu Ă  la traversĂ©e de l’UE doivent Ă  nouveau utiliser des embarcations prĂ©caires pour tenter de rejoindre le Royaume-Uni. Les arrivĂ©es par la Manche ont considĂ©rablement augmentĂ© ces derniĂšres annĂ©es. En constatant ce phĂ©nomĂšne, nous avons dĂ©cidĂ©, en 2022, d’intĂ©grer la route de la Manche dans le travail de l’Alarm Phone. Notre Ă©quipe WatchTheChannel a effectuĂ© des recherches et prĂ©parĂ© un manuel de dĂ©tresse en collaboration avec d’autres rĂ©seaux locaux en France et au Royaume-Uni.

Toutes les voies maritimes sont, et restent, des espaces contestĂ©s sur le plan politique. Les personnes qui se lancent dans la traversĂ©e exercent leur libertĂ© de circulation, tandis que nous, en tant que rĂ©seau Alarm Phone, essayons d’instaurer de la solidaritĂ© le long des diffĂ©rentes routes. La circulation et la tĂ©nacitĂ© des personnes migrantes restent les forces motrices de la lutte contre les rĂ©gimes d’apartheid europĂ©ens et mondiaux. Des milliers d’arrivĂ©es continuent de dĂ©fier l’étanchĂ©itĂ© et l’externalisation des frontiĂšres de l’UE. Dans le mĂȘme temps, les luttes auto-organisĂ©es pour le droit de rester et contre l’exploitation raciste Ă  l’intĂ©rieur de l’UE se poursuivent. Les parents et les amis des personnes disparues ou mortes continuent d’organiser des actions de commĂ©moration pour se souvenir et rechercher leurs proches, tout en protestant contre la violence aux frontiĂšres qui sont la cause de la disparition ou de la mort de ces derniers.

Nous nous sommes battus pendant huit ans.

Nous continuerons.

Nous n’abandonnerons jamais.

Alarm Phone

Octobre 2022

P.-S.




Source: Lenumerozero.info