Novembre 30, 2021
Par Rennes Info
416 visites


Un chargĂ© de clientĂšle a Ă©tĂ© victime d’une agression par strangulation au bureau de Rennes St Cyr le
vendredi 26 novembre 2021 en dĂ©but d’aprĂšs-midi. Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine avait dĂ©jĂ  alertĂ© sur la
situation lors d’insultes et d’agressions qui s’étaient dĂ©roulĂ©es au bureau de Rennes RĂ©publique, il y a quelques
mois.. Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine condamne fermement ces agressions…

Mais le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine affirme que ces agressions ne sont pas une fatalitĂ© et qu’il
existe des moyens pour les Ă©viter, notamment en modifiant totalement l’organisation du travail et du service.
La direction de La Poste multiplie les obstacles rĂ©glementaires pour que les « clients Â» soient dissuadĂ©s de
venir faire leurs opérations dans les bureaux de poste.

1°) Des rĂ©glementations qui agacent tout le monde !
Depuis plusieurs mois, les dirigeants de La Poste ont multiplié les obstacles. Pour déposer quelques centaines
d’euros sur son compte, c’est le parcours du combattant. La direction oblige le chargĂ© de clientĂšle Ă  faire subir au
client un interrogatoire sur la provenance des fonds !!
S’il s’agit de retirer une somme d’argent de plus de 1000 euros, c’est encore plus compliquĂ©. Il est quasiment
impossible d’avoir l’argent de son compte ou de son livret immĂ©diatement… Et c’est encore plus long (plusieurs
jours) pour obtenir un chĂšque de banque pour un achat particulier (voiture par exemple).
Ensuite, pour de nombreuses opérations financiÚres et postales, la direction impose aux chargés de clientÚle
d’obliger le client Ă  lui prĂ©senter 2 piĂšces d’identitĂ© alors qu’il n’en a sur le moment qu’une seule…
Enfin, la direction impose aux chargés de clientÚle de numériser la plupart des documents qui sont nécessaires aux
opĂ©rations postales, ce qui prend beaucoup de temps…
A l’heure oĂč l’on nous explique que grĂące Ă  la digitalisation, tout est plus simple, tout va plus vite et tout
est immĂ©diat, c’est l’inverse dans un bureau de poste. La Poste a oubliĂ© qu’en matiĂšre financiĂšre, elle n’est qu’un
« tiers exĂ©cutant Â», le propriĂ©taire des fonds Ă©tant l’usager.

2) Service ou automates..
Il n’est pas admissible, parce que lĂ  encore source d’incivilitĂ©s, que la direction impose aux chargĂ©s de clientĂšle de
diriger systĂ©matiquement les clients sur des automates pour faire des opĂ©rations d’affranchissements au lieu de
traiter la demande

3) « ESCI « 
Dans ce contexte, la direction a mis en place l’ESCI (espace service client intĂ©gral) qui a supprimĂ© les guichets
et installĂ© les chargĂ©s de clientĂšle sur des « ilots Â» en plein milieu des « clients Â». Ce qui met en danger les chargĂ©s
de clientĂšle car l’usager qui rentre dans la salle du public ne sait plus oĂč se diriger pour ĂȘtre servi.

4) L’attente longue par manque d’emplois
Par an, la direction de La Poste de Bretagne supprime plus de 50 chargés de clientÚle et de conseillers bancaires sur
la Bretagne et a recours en permanence Ă  des intĂ©rimaires non formĂ©s… L’attente longue qui en rĂ©sulte accentue
l’énervement des usagers.
MomentanĂ©ment, il est certainement nĂ©cessaire d’avoir un recours Ă  un vigile pour stabiliser la situation. Mais
ce n’est qu’un palliatif….

Le syndicat SUD-PTT affirme que les « incivilitĂ©s Â» diminueront rapidement si toutes ces rĂ©glementations et
organisations du travail stupides cessaient.

Le syndicat SUD-PTT affirme aussi que le maintien des bureaux de poste et la crĂ©ation d’emplois feront
diminuer rapidement les agressions et incivilités.
Face Ă  nos demandes pressantes, notamment en CHS-CT, la direction fait la sourde oreille… Pis encore, dans
le cas de l’agression du collĂšgue de Rennes St Cyr, le Directeur RĂ©gional de Bretagne n’a pas daignĂ© prĂ©venir les
membres du CHS-CT rĂ©seau Bretagne et Ă  ce jour, il n’y a toujours pas de convocation.
La direction de La Poste ne respecte pas ses obligations de préserver la santé physique et mentale des postiers.

Rennes, 29 novembre 2021




Source: Rennes-info.org