Mai 11, 2021
Par Rebellyon
323 visites


➡️ Ce samedi 8 mai, une dizaine de fascistes et néonazis, lyonnais et niçois, se mobilisaient dans les rues lyonnaises dans l’optique de commettre des agressions.

En parallèle, des identitaires étaient présents aux abords des (anciens) locaux de Génération Identitaire, le tout avec des projectiles à porter de main.

▶️ Dans l’après-midi, un groupe de personnes se baladait dans le Vieux-Lyon. Au moment où ces derniers passent devant la Traboule pour prendre une photo, le groupe est victime de jets de projectiles dont des bouteilles en verre. Juste après, la BAC va les pourchasser et interpeller deux des victimes de cette agression.

Tandis que les identitaires sont laissés tranquille, les personnes victimes des jets de projectiles de ces derniers, sont contrôlées par la police..

▶️ Dans le même temps, la mobilisation des fascistes et néonazis organisée par Ouest Casual, tourne dans le secteur Croix-Rousse et pose fièrement devant le local « La Plume Noire », récemment la cible d’attaques fascistes.

Puis la mobilisation repart vers le Vieux-Lyon, sûrement prévenus par leurs camarades identitaires, de la présence de personnes identifiées comme antifasciste ou étant de gauche.

C’est à ce moment, que la mobilisation fasciste tombe sur le groupe de personnes victimes des jets de projectiles, qui était entrain de quitter le Vieux-Lyon après s’être fait contrôler par la police.

Visiblement, la police est au taquet pour contrôler antifascistes et militant-es de gauches, mais elle mange des cacahuètes lorsqu’il s’agit de contrôler des milices fascistes et néonazis.

▶️ L’agression sera revendiquée sur les réseaux sociaux de Ouest Casual, un groupuscule néonazi ultra-violent, qui revendiquent régulièrement des agressions fascistes et racistes et qui fait de la provocation au terrorisme.

Le but de ces revendications est de faire peur aux forces antifascistes, antiracistes, et à toutes personnes qui voudraient faire obstacle à leur militantisme nazis et fascistes.

Ouest Casual n’hésite donc pas à mentir et à en rajouter sur le caractère violent de l’agression.

➡️ Pendant cette agression, les militants fascistes et néonazis, Anthony Renaud et Eliot Bertin seront identifiés.

🔵 Qui sont ces militants ?

- Anthony Renaud est un militant de la section lyonnaise de Génération Identitaire (organisation dissoute). On le retrouve lors d’un entraînement dans la salle de combat de Génération Identitaire « l’Agogé ».

Il est l’un des leaders du groupe « Lyon Populaire », une organisation créée suite à la dissolution du Bastion Social en 2019.

À Lyon, 2 groupuscules ont été recréés suite à cette dissolution, Audace Lyon et le groupuscule Lyon Populaire.

👉 Anthony Renaud gère aussi le groupuscule néonazi et fasciste Ouest Casual (cf. notre enquête sur Génération Identitaire et sa frontière poreuse avec le milieu néonazi).

- Eliot Bertin est aussi un militant de la section lyonnaise de Génération Identitaire.

Il a été identifié lors d’un entraînement de boxe à « l’Agogé », on le retrouve juste à côté d’Anthony Renaud. Il s’affiche aussi sur les réseaux sociaux, lors d’un tractage de Génération Identitaire avec un chasuble du groupuscule.

Il est aussi l’un des leaders de Lyon Populaire et ancien membre du PNF.

👉 Eliot Bertin gère aussi Ouest Casual, il a compromis son anonymat sur Ouest Casual, en publiant des PDF de fichage de « l’extrême gauche » lyonnaise, le tout avec des métadonnées auteur.

Il est très impliqué dans les milieux fascistes lyonnais, il a un rôle central dans la propagande des différents groupuscules d’extrême droite, puisque c’est lui qui crée la majorité des identités graphiques.

👉 Il est fortement soupçonné d’avoir créé les identités visuelles des provocations au terrorisme que publie Ouest Casual.




Source: Rebellyon.info