87 views


Aujourd’hui c’est nous, mais demain… ?
Dans la nuit du 17 au 18 octobre 2015, vers 2h du matin, un groupe de cinq personnes, identifiées comme appartenant à la mouvance fasciste locale, a attaqué la librairie L’Autodidacte (5 rue Marulaz, à Besançon). Ce lieu est un espace de rencontres et de débats ouvert à l’ensemble du mouvement libertaire de la ville. C’est aussi la librairie du groupe Proudhon de la Fédération anarchiste.
Depuis des années, cet espace culturel et politique reste ouvert sur le quartier et abrite des projets ou des structures (syndicat, Amap, associations…) qui se veulent des alternatives au capitalisme. La librairie alimente la vie locale avec des débats, des concerts, des projections. C’est un outil de culture, populaire, alternative, combative et libertaire. Et c’est pour cette raison que les partisans de l’ordre ultra-autoritaire s’en sont pris à cet outil d’émancipation sociale.
Les volets de protection et la porte vitrée ont été cassés, les agresseurs n’ont pas eu le temps de s’en prendre à l’intérieur de la librairie. La haine des assaillants a été courageusement stoppée par des personnes qui participaient à des rencontres d’Alternatiba et qui se sont interposées. Nous les en remercions.
Cette réaction est exactement ce qui doit nous guider. Lorsque les post-fascistes et leurs avatars s’en prennent à l’un-e d’entre nous, nous devons répondre collectivement sans attendre. C’est une forme d’autodéfense antifasciste qui doit devenir la règle, dans l’objectif de renvoyer les nostalgiques d’une « France de race blanche » aux poubelles de l’histoire. Les outils de la présence militante dans la rue, dans le mouvement social, le débat d’idées, la culture… sont autant de moyens pour ne pas laisser la violence brune s’imposer.
La police a interpellé deux des assaillants. Pour le moment, nous appellons le mouvement social à la vigilance, et suggérons l’entraide et la solidarité comme moyens d’autodéfense.
La Fédération anarchiste salue ses camarades de la Librairie l’Autodidacte de Besançon et les assure de son soutien le plus entier.
Paris le 19 octobre 2015



Source: